En ligne (connectés) : 0 21

Grève climatique : une marche prévue le 25 septembre à Conakry

Global-Climate-Strick

Les grèves climatiques de septembre 2019, également appelées la Semaine mondiale de l’avenir, constituent une série de grèves et de manifestations internationales pour exiger que des mesures soient prises pour lutter contre le changement climatique. En Guinée, c’est la structure Global Climate Stricke en partenariat avec d’autres organisations évoluant dans la sauvegarde de l’environnement qui prévoient d’organiser une marche pour lutter contre le changement climatique.

Le changement climatique est une réalité. C’est pour donc invité les décideurs à prendre des dispositions idoines pour lutter efficacement contre ce fléau, que la structure Global Climate Stricke en collaboration avec d’autres organise une grève climatique qui est organisé partout dans le monde au mois de septembre.

« La grève climatique c’est une mobilisation citoyenne qui vise à mobiliser pas mal de citoyens en rue pour manifester contre tout ce qui est énergie faucille. Il ya un sommet qui se tient présentement à New York qui vise à discuter sur les enjeux climatiques. Nous, nous grevons pour influencer les décisions qui vont être prises », dit Ibrahima Sory Youla directeur exécutif point focal de Global Climate Stricke.

Cette manifestation est prévue donc à Conakry le 25 septembre prochaine sur l’autoroute Fidel Castro a partir du pont 8 novembre.

« Nous allons marcher pour parler haut et fort et dire non aux énergies faucilles. Nous allons marcher pour montrer aux autorités, aux pouvoir publics, que nous avons vraiment un intérêt aujourd’hui  vers les énergies renouvelable. Qu’il n’ya pas question d’une planète B, qu’il ya qu’une seule planète et c’est cette planète terre. Il faut qu’on la préserve, il faut qu’on développe des solutions pas carbone, il faut qu’on développe des approches, des techniques d’innovation qui vise à transformer ce monde », indique Ibrahima Sory Youla directeur exécutif point focal de Global Climate Stricke.

Selon l’ONG Global Climate Stricke, le constat sur le changement climatique est alarmant en Guinée malgré les quelques efforts fournis par le chef de l’Etat.

« Notre constat ici il est alarmant. Nous vivons une pleine inaction des autorités publiques. Nous apprécions quand même l’effort du chef de l’Etat dans le cadre de la transition énergétique et son investissement dans des projets de barrages », dit-il.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos