En ligne (connectés) : 0 20

Empêché de déposer une gerbe de fleurs au stade du 28 septembre : Faya Millimono se déchaîne « La Guinée est entrain de devenir une calamité »

Faya

Empêché  par les services de sécurité de poser une gerbe de fleurs au stade du 28 septembre en la mémoire des victimes du massacre du 28 septembre 2019, le président du part Bloc Libéral était finalement contraint de rejoindre le siège de son parti situé à Lambandji dans la commune de Ratoma.

Dr Faya Millimono a piqué une colère saine contre le régime Alpha Condé qu’il accuse de s’offrir le droit d’empêcher le faire le deuil.

Il était 11h quand les services de sécurité ont débarqué dans la cour du stade du stade du 28 septembre. Ces agents en tenu noire n’avait qu’une seule mission c’est celui d’empêcher Faya Millimono de poser une gerbe de fleurs à ce lieu. Remonté contre ces agissements des forces de l’ordre Faya Millimono déclaré.

« C’est bien encore une fois une déception  de très grande que nous avons ressenti. La Guinée est entrain de devenir une calamité. Désormais on ne peut penser qu’en Guinée l’Etat ne s’offre pas seulement le droit  d’enlever la vie à nos fils, à nos frères mais l‘Etat va au delà pour s’offrir le droit de nous empêché de faire le deuil. De nous rappelé la mémoire de ceux qui sont tombés  pour que nous vivions libre, pour que nous vivions dans la démocratie », dit le président du BL.

Le président du Bloc Libéral a, par ailleurs, souligné que les militants du RPG étaient également des victimes. Faya Millimono indique tout son étonnement.

«Nous sommes d’autant plus déçu que le président Alpha Condé avait des militants  au stade du 28 septembre en 2019. Lui-même n’était pas au stade mais on se rappel au coté des autre militants des forces vives, le RPG y était. Ca nous donne la conviction que le Pr Alpha Condé ne gouverne pas la Guinée avec le RPG. Il le gouverne avec arc en ciel », dit Faya Millimono.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos