En ligne (connectés) : 0 99

Arrestation des responsables du FNDC : « si ces leaders du FNDC ne sont pas libérés… ce qui est long sera écourté », menace Foniké

Fonike-FNDC

On n’en sait un peu plus sur les circonstances de l’arrestation des responsables du Front National pour le Défense de la Constitution dans la matinée de ce samedi, 12 octobre 2019. Il s’agit d’Abdourahamane Sano le coordinateur général du FNDC, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo…Foniké Manguè, membre actif du FNDC sollicite la libération immédiate des personnes interpellées.

En prélude à la manifestation du FNDC ce 14 octobre sur le territoire national, certains leaders du front ont été arrêtés ce samedi, 12 octobre. Foniké Manguè membre actif du FNDC revient sur les circonstances de l’arrestation des responsables du FNDC.

« Ce matin ils ( forces de l’ordre) ont  fait une irruption, ils sont rentrés dans la cour, ils ont arrêtes pas mal de leaders du FNDC entre autres le coordinateur lui-même Abdourahamane Sano, Ibrahima Diallo qui est le chargé des opérations, Sékou Koundouno qui est le responsable à la planification stratégique, Abdoulaye Oumou qui est le responsable de communication, Bailo destin en main ce sont les noms là que je peux d’abord vous donné mais ça peut être plus… Il y avait un corps mixte que ca soit les policiers, les gendarmes et maintenant là nous allons foncer à la DPJ surement c’est là bas on les a emmené  », dit il.

Poursuivant, Fonikè Manguè menace

« Ce qui est important, le mot d’ordre de la manifestation du 14 reste maintenu. Nous sommes entrain d’informer toutes nos antennes,  si ces leaders du FNDC ne sont pas libérés, maintenant là, ce qui est long sera écourté », menace Foniké Manguè.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos