En ligne (connectés) : 0 21

Abdoulaye Oumou Sow « Tout ce que j'ai vécu dans la prison me donne assez de force pour que le combat continue »

Abdoulaye-Oumou-Sow

Le Tribunal de Première Instance de Dixinn a rendu son verdict ce mardi, dans le procès des membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) poursuivis pour manouvres et faits de nature à troubler l’ordre public. Les responsables du font ont été condamnés à des peines allant de 6 mois à 1 an d’emprisonnement (Abdourahamane Sano condamné à 1 an de prison ferme, Sékou Koundouno, Ibrahima Diallo, Bill de Sam et Ibrahima condamnés à 6 mois de prison ferme). Certains prévenus ont été simplement relaxés par le tribunal, parmi eux, Abdoulaye Oumou Sow qui est le chargé de la communication du front. Il se dit prêt à poursuivre le combat pour la défense de la constitution.

Il a été simplement relaxé après le verdict du Tribunal de Première Instance de Dixinn. Abdoulaye Oumou Sow, chargé de la communication du Front National pour la Défense de la Constitution se dit déterminé à poursuivre le combat contre toute éventuelle modification constitutionnelle.

«  Je suis aujourd’hui libre mais je pars un peu le cœur serré parce que les camarades sont encore en prison et il ya des guinéens qui ont été tués lors des manifestations et j’apprends qu'il  n’ya même pas une procédure qui a été ouverte pour faire des enquêtes et élucider ses assassinats. Je sors  le cœur meurtrie mais avec beaucoup de courage et beaucoup de détermination parce que tout ce que j'ai vécu dans la prison me donne assez de force pour que le combat continue », a déclaré Abdoulaye Oumou Sow.

Il faut rappeler que le FNDC prévoit d’organiser une marche pacifique le jeudi prochain sur l’autoroute Fidel Castro pour barrer la route à une nouvelle constitution. D’ores et déjà les femmes membres du FNDC vont battre le pavé à Conakry, ce mercredi.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos

Advert your product, company here 728x90