En ligne (connectés) : 0 26

Des Maliens arrêtés en Guinée dans l’affaire Qnet : Le Haut Conseil des Maliens en Guinée se prononce

Haut-Conseil-des-maliens

Le Haut Conseil des  Maliens en Guinée était devant la presse ce mardi, 29 octobre 2019. Cette sortie médiatique fait suite aux vagues d’interpellation des citoyens maliens  par les autorités guinéens qui sont accusés de menace à la sureté de l’Etat.  Ces jeunes accusent la société Qnet d’être responsable de leur sort. Le Haut Conseil des Maliens de Guinée invite la justice guinéenne à dire le droit dans cette affaire.

Depuis une semaine les autorités guinéennes ont procédé à l’interpellation des centaines de jeunes, dont certains sont ressortissants des pays voisins comme le Mali. Ils sont accusés de menace à la sûreté de l'Etat.  Le conseil des maliens de Guinée se prononce sur la situation. Pour cette structure ces Maliens sont ne constituent pas une menace pour la sécurité de la Guinée. Il souhaite que cette affaire se termine dans de très bonnes conditions.

«  Puisqu’il ya un attroupement  des jeunes entre 19 et 30 ans dans une maison effectivement, ça attire l’attention  de services de sécurité qui aussi, est dans leurs droits  pour savoir que font ces jeunes. Et quand ils sont interpellés puis qu’il n’ya pas de concret a présenté, il n’ya pas du travail , ils ne sont jamais déclarés ni à l’ambassade, ni au bureau des maliens il ya de quoi à s’inquiéter… c’est pourquoi dans notre déclaration nous avons demandé aux uns et aux autres de garder le calme jusqu'à ce que les services compétentes en la matière, après enquêtes, puissent dégager le motif motifs réels de cette présence à travers la société Qnet», dit le président Mohamed Sidibé.

Poursuivant, il signale

« Toutes  déclarations, toute positions prises avant l’aboutissement de ces enquêtes pour nous n’engage que les intéressé », indique le président du haut conseil des maliens de Guinée.

Il faut noter que ces maliens ont été arrêtés dans plusieurs régions de la Guinée dont Conakry, Siguiri.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos