En ligne (connectés) : 0 11

Guinée : Les 11 jeunes tués lors des manifs du FNDC enterrés sous une pluie de gaz lacrymogènes et des tirs

Jeunes-tues

Les 11 jeunes tués lors des manifestations du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) du 14, 15 et 16 octobre dernier ont regagné leur dernière demeure ce lundi, 4 Novembre 2019. De l’hôpital Sino-guinéen où  la levée du corps a été effectuée, le cortège a pris la direction de la mosquée de Bambeto pour la prière et l’inhumation au cimetière de Bambeto. Des accrochages seront  enclenchés entre militants FNDC fortement mobilisés et les forces de l’ordre.

C’est sous gaz lacrymogènes et tirs à balles réelles que les jeunes tués lors des manifestations du FNDC en octobre dernier contre une modification de la constitution qui pourrait ouvrir un boulevard vers un mandat de plus pour le président Alpha  condé ont été enterrés.

« Alpha Zéro », « Justice zéro » ont été les slogans des militants du front pour la défense de la constitution.

Jeunes-tues-2

Arrivée au rond point de Bambeto, les militants FNDC et forces de l’ordre vont se lancer dans une bataille cailloux contre gaz lacrymogènes et tirs à balles réelles.

Péniblement, les leaders du FNDC Sidya Touré, Cellou Dalein et autres vont réussir à entrer dans la grande mosquée de Bambeto pour effectuer la prière funèbre sur les corps.

Direction le cimetière

Après cette prière, les leaders accompagnés des militants du FNDC vont prendre la direction du cimetière situé à quelques mettre de la mosquée de Bambeto où les corps seront enterrés dans des conditions précaires sous gaz lacrymogènes et tirs à balles réelles.  Les bombes lacrymogènes pleuvaient dans la cour du cimetière.

Il faut noter que plusieurs personnes ont été atteintes par les tirs à balles réelles. Selon les informations,  les tirs auraient causé un mort et plusieurs blessés.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos