En ligne (connectés) : 0 25

Makanéra Kaké persiste « Ils ont peur d’aller au référendum, parce que le FNDC n’existe pas. C’est l’UFDG »

makanera

La mobilisation pour la promotion de la nouvelle constitution dans le pays fait rage. Les membres du  parti au pouvoir réunis au sein  de la CODENOC multiplient les démarches dans ce sens sur le terrain. Cette structure était récemment dans la guinée forestière notamment à Kissidougou. A travers une  mobilisation, les populations des différentes localités de cette region ont réaffirmé leur soutien au projet de nouvelle constitution.

Dans un post sur sa page facebook, l’ancien ministre de la communication Makanéra Kaké a invité une fois de plus les uns et les autres sur les nécessités d’aller au référendum. Makanéra Kaké estime, par ailleurs, que le FNDC n’existe pas mais c’est plutôt l’UFDG.

« Il faut que les gens sachent qu’on n’a pas besoin de mettre la pression sur le président. il est au-dessus de la mêlée. Il est le père de la nation guinéenne. Nous avons la quasi-totalité des guinéens qui milite en faveur d’une nouvelle constitution. Une autre partie est contre la nouvelle constitution, c’est ça la démocratie.

Moi je veux une nouvelle constitution, toi tu ne veux pas, on fait quoi ? Allons au référendum. Parce que Le peuple de Guinée réclame la nouvelle constitution. En tant que père de famille, le président n’a qu’à nous envoyer vers la solution idoine qui est le référendum.

Ils ont peur d’aller au référendum, parce que le FNDC n’existe pas. C’est l’UFDG. On les a battus aux présidentielles de 2010 et 2015. On les a battus aux législatives de 2013 et aux communales de 2018. Voilà pourquoi ils ne veulent pas aller au référendum. S’ils sont sûrs d’avoir toute la population, ils auraient dû être pressés d’aller au référendum.

Partout où Alpha Condé va, il y a le peuple derrière. Le peuple se reconnait dans les actes qu’il pose tous les jours », a écrit Makanéra.

Il faut noter que le FNDC  prévoit d'organiser une nouvelle manifestation pacifique contre la nouvelle constitution et un éventuel troisième mandat en faveur du président Alpha Condé.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos