En ligne (connectés) : 0 34

Lutte contre la rougeole : L’ANSS et ses partenaires préparent une riposte contre la maladie

Sakoba-Keita-ANSS

L’agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS) a organisé une conférence de presse ce mercredi, 13 novembre 2019 au siège de la structure situé dans la commune de Kaloum. L’agence Nationale de Sécurité Sanitaire a mis l’occasion à profit pour faire un point  sur la situation de la rougeole en Guinée et les actions qui ont été prises par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre cette maladie.

D’entrée, le directeur de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire Dr Sakoba Keita  a présenté la situation de la rougeole dans le pays et dans le monde.

« En effet, depuis la fin de la grande campagne que nous vont mener dans 27 préfectures contre la rougeole en 2017, cette campagne nous a aidé à réduire de façon très significative le nombre de cas de rougeole. Mais à notre  grande surprise cette maladie à fait surface non seulement en Guinée mais à travers le monde aussi, pour vous dire qu’on n’est pas le seul. Donc durant les deux dernières années, il ya eu plus de 300 mille cas de rougeole qui a été enregistré, selon l’OMS à travers le monde »

En Guinée, les autorités se mettent déjà en cheval de bataille pour la riposte contre la rougeole qui refait surface dans quelques villes du pays notamment Conakry, Forécariah et Coyah. Un plan de riposte a été déjà établi par l’ANSS afin de lutter efficacement contre la rougeole.

Grace à la collaboration avec  l’Organisation Mondiale de la Santé, une importante dose de vaccin contre la rougeole est arrivée à Conakry. L’Agence Nationale Sécurité Sanitaire ne veut pas perdre du temps. Elle va déployer les agents sur le terrain afin de procéder à la vaccination dans les zones où la maladie est fortement concentrée.

« Ce plan a été lancé depuis avril 2019 dans la préfecture de Forécariah précisément au niveau  Faramoriah et on était entrain de chercher des vaccins pour couvrir tout le pays  mais malheureusement les vaccins là ne sont arrivés qu’il ya une dizaine de jours à Conakry. Donc on était bloqué il a fallu beaucoup d’acrobatie pour pouvoir obtenir un million quatre mille doses de vaccins (1.400.000) grâce à l’appui de l’OMS et beaucoup de partenaires qui nous ont aidé à rédiger notre protocole de demande. Comme les vaccins il faudrait immédiatement passer à l’attaque…cette fois ci on a dit qu’on va passer de ménage en ménage pour savoir le nombre d’enfant de moins d’un an qui ont  été vacciné ou pas vacciné à l’aide d’une fiche qui va nous aidé à recensé tous les enfants de moins de 5 ans avec les parents et numéros de téléphone », souligne Dr Sakoba Keita.

Kande-Mouctar

De son côté, l’Organisation Mondiale de la Santé promet d’accompagner la Guinée dans cette lutte contre la rougeole. Le responsable du programme vaccination à l’OMS Guinée Dr Kandé Mouctar

« L’Organisation Mondiale de la Santé privilégie hautement la riposte comme étant une stratégie  de contrôle et d’élimination de la rougeole c’est en cela que le ministère de la Santé a intégré ça dans sa politique pour la santé en Guinée… ce qu’il faut noter aussi, l’une des stratégies c’est de renforcer ce qu’on appelle la vaccination de routine ce qui se fait au quotidien », indique Dr Kandé Mouctar.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos