En ligne (connectés) : 0 22

Mohamed Lamine Kaba « Nous sommes engagés pour la promotion d’une nouvelle constitution »

Mohamed-Lamine-Kaba

Le parti FIDEL membre fondateur du front national pour la défense de la constitution était devant la presse ce vendredi 22 novembre à la maison de la presse de Kipé située dans la commune de Ratoma. Au cours de cette rencontre, il a été question pour le parti FIDEL de donner sa position sur le débat d'une nouvelle constitution qui agite le pays.

Pour le président de la force des intègres pour la démocratie et la liberté (FIDEL) la constitution est actuelle comporte plusieurs anomalies qu’il va falloir résoudre.

« Le parti FIDEL, à l'examen du texte constitutionnel, a constaté une armada d'anomalies et d’incohérences qui constitue des graves entraves politiques, économiques et institutionnelles. Notre réflexion a été accentuée sur deux volets. A l’examen de la constitution nous nous sommes rendu compte si nous laissons passé cette constitution c'est très grave pas pour ceux qui veulent promouvoir un 3e mandat où une nouvelle constitution mais c'est très grave pour l’opposition parce que un glissement légale est déjà dans cette constitution parce que le FNDC n’est pas contre une nouvelle constitution mais contre un 3e mandat. Parce que l’article 34 alinéa 4 stipule qu'en cas de décès, d’empêchement définitif ou de retrait d'un des candidats entre l’arrêt de publication de la liste des candidats et le premier tour, l’organisation de l’élection est entièrement reprise avec une nouvelle liste de candidats », a fait comprendre Mohamed Lamine Kaba.

Le président du parti FIDEL de passage a taclé les opposants d'alors qui, pour lui, sont à la base de toute confusion.

« Cette constitution n'a pas été soumise au référendum et on ne doit pas continuer à déplacer le problème. En 2010 vous vous rendez compte que Jean Marie Dore a composé à ce que cette constitution soit soumise à un référendum mais finalement les partis politiques de l’opposition certains qui sont aujourd’hui au pouvoir d’autres toujours dans l’opposition chacun croyait être destiné à diriger  le pays », a accusé Le président du FIDEL.

Mohamed Lamine Kaba qui se dit père fondateur du FNDC a invité le front à cesser ces manifestations de rues et de se battre pour l’élaboration d'une nouvelle constitution.

« Nous, nous demandons la grâce présidentielle pour nos amis du FNDC qui sont en prison et c'est le lieu d'affirmer comme nous croyons à tout cela désormais nous sommes engagés pour la promotion d’une nouvelle constitution en vue de résoudre les problèmes auxquels le pays est confronté (…) Si le front se bat compte tenu des dernières déclarations du président de la République pour promouvoir une nouvelle constitution, nous sommes avec le front et si le front arrête ces manifestations pour instaurer un cadre de dialogue pour promouvoir une nouvelle constitution nous serons avec le front au contraire nous allons nous alliés avec ceux qui font la promotion d'une nouvelle constitution », a invité Kaba FIDEL.

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos