En ligne (connectés) : 0 22

Dia’Fin2 : ouverture des travaux de la deuxième édition ce mercredi

DiaFin-2-1

Les travaux de la deuxième édition du Dialogue de haut niveau sur l’Inclusion Financière en Guinée et Afrique on été ouverts ce mercredi, 27 novembre  2019 dans un réceptif hôtelier de la place. Cette initiative de la banque centrale et  ses partenaires vise a promouvoir le dialogue entre acteurs clés et parties prenantes afin d’accroitre la communication publique sur la problématique de l’inclusion financière des populations.

C’est sous le thème «  Inclusion financière  et Entrepreneuriat  des Femmes et des jeunes»  que cette deuxième édition  du DiaFin s’est ouverte. Un thème évocateur qui est d’actualité selon le gouverneur de la Banque centrale Lounceny Nabé.

DiaFin-2-2

« La BCRG est heureuse de proposer ce cadre d’échange  sur une thématique aussi  actuelle  et aussi importante ‘’ inclusion financière  et entrepreneuriat des femmes  et  des jeunes’’  s’inscrivant en droite ligne de la ferve route que la BCRG  s’est tracée pour la présidence  de l’initiative africaine des politiques d’inclusion  financière (AFPI). Cette table ronde vise à offrir un espace de dialogue  entre les différents acteurs de la finance inclusive en vue de permettre, de dresser un bilan des innovations  dans les processus de produit visant  à approfondir et à élargir l’inclusion financière, et se faisant, à l’orienter vers  les femmes et les jeunes », dit le gouverneur de la Banque Centrale.

Durant deux jours de d’échanges ( 27  au 28 novembre 2019),  des panels seront animés par des acteurs de la vie sociopolitique et économique de la Guinée pour permettre une bonne inclusion financière chez les femmes et les jeunes hommes.

DiaFin-2-3

« Les échanges, je n’en doute pas, permettront de comprendre  les expériences d’inclusion financière des femmes adultes, des jeunes hommes, et des jeunes femmes au chapitre de l’accès de la qualité de l’usage et du bien être  et d’analyser comment l’inclusion financière des femmes  et des jeunes permet  à ceux-ci de profiter des possibilités d’entrepreneuriat ,  en particulier en ce qui concerne  les micro-entreprises en phase de démarrage », ajoute Lounceny Nabé.

Le premier ministre, chef du gouvernement Dr Ibrahima Kassory Fofana qui a présidé cette rencontre n’a pas manqué de signaler ceci

«  Toute fois, pour que l’inclusion financière puisse  avoir un impact économique significatif il est indispensable que les services soient situés au plus près des populations en leurs offrant des infrastructures de collecte, de traitement de paiement, des micro-finances ou encore des produits d’assurance. Il s’agit là, en d’autres termes, de toute la gamme de service et d’instrument financier qui alimentent la consommation et l’investissement stimulent de ce fait la croissance et crée des emplois et améliore en définitive le bien être des populations », indique Kassory Fofana.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos