En ligne (connectés) : 0 17

Faya Millimono catégorique « il n’y aura pas de changement de constitution en 2019 et en 2020 »

Faya-Millimono-BL

La tension ne baisse pas dans la lutte contre le troisième mandat et la mise ne place d’une nouvelle constitution en Guinée. Les acteurs politiques, syndicats, membres de la société civile réunis au sein du Front National de la Constitution (FNDC) étaient récemment dans la rue pour exiger le respect de la constitution actuelle. Parmi ces acteurs politiques, il ya le président  du Bloc Libéral. Pour lui, il n’y aura pas de troisième mandat en Guinée.

Le mot d’ordre reste  toujours le même. Il n’y aura pas de troisième mandat en Guinée. Les militants du FNDC ont répondu massivement à l’appel de la coordination du mouvement pour s’opposer une nouvelle fois, à un éventuel troisième mandat ou une éventuelle révision constitutionnelle qui pourrait ouvrir un boulevard vers le troisième mandat en faveur du président Alpha Condé.

Cette manifestation du FNDC a connu la participation des ténors du mouvement qui sont  fraîchement sorties de prison. Faya Millimono, le président du Bloc Libéral a souligné que la lutte va continuer dans la rue tant qu’un seul guinéen privé de la liberté.

« Nous ne  quitterons pas les rues tant qu’un seul guinéen, dans l’exercice de la liberté, la même liberté que nous avons choisie en 58  sera en prison. Le message il est clair et il continuera d’être clair ‘’Amoulanfé ‘’. Peuple de Guinée, nous avons choisie la liberté  et nous allons continuer à la défendre. Et c’est grâce à elle, par la bonne gouvernance que chacun de nous trouvera sa place et sera heureux sur le sol de nos ancêtres », a dit Faya Millimono.

D’un autre ton, le président du Bloc Libéral a dénoncé les cas de mort enregistres lors des manifestations politiques en Guinée avant de s’opposer catégoriquement une nouvelle fois à la nouvelle constitution et au troisième mandat.

« Nous ne voulons plus voir un seul de nos enfants mourir  dans le désert, dans la méditerranée pour rejoindre l’Europe. S’il s’agira de la répété mille fois au Pr Alpha Condé nous le ferons mais il n’y aura plus un troisième mandat dans ce pays et il n’y aura pas de changement de constitution en 2019 et en 2020 », a signalé le président du BL.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos