En ligne (connectés) : 0 37

Plénière du FNDC : « on s’attendait à ce que le FNDC ne reconnaisse plus Alpha Condé comme président », dit un citoyen déçu

Amadou-FNDC

Ils étaient nombreux les militants du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) à répondre présent au siège de la structure pour assister à la réunion d’urgence des leaders à la veille de la décision affichée du président Alpha Condé de doter la Guinée d’une nouvelle constitution. Au sortir de cette plénière, c’est la désillusion pour certains jeunes qui souhaitaient voir les leaders prendre des décisions autres que des manifestations.

Certains militants du FNDC veulent passer à la vitesse supérieure. Si les leaders du FNDC prévoient toujours des manifestations pour barrer la route à la mise en place d’une nouvelle constitution pour laquelle le président Alpha Condé a exprimé clairement sa position, certains militants du FNDC voient au delà.

Amadou Bella Diallo citoyen qui serait militant du FNDC présent à la plénière du FNDC ce vendredi, n’a pas tardé à exprimer sa déception face aux décisions qui ont été prises par les leaders dans le combat contre la nouvelle constitution et le troisième mandat. Pour lui, les leaders ne devraient plus reconnaitre Alpha Condé comme président à partir de cet instant.

« On est après 20 morts, Alpha Condé annonce qu’il va faire une nouvelle constitution, on ne trouve rien d’autre que de dire qu’on va s’aligner sur une marche. C’est honteux. Ça ne fera pas partir Alpha Condé. Aujourd’hui, on s’attendait à ce que le FNDC ne reconnaisse plus Alpha Condé comme président de la Guinée. Que l’opposition se retire du processus électoral, de l’Assemblée, de la CENI. Et en plus de cela à partir du lundi qu’on manifeste partout  sur toute l’étendue du territoire. On est très déçu des leaders du FNDC », dit-il.

Pour l’heure, les promoteurs de la nouvelle constitution savourent une première victoire car disent-ils, le président a pris en compte leur préoccupation contrairement au FNDC.

Il faut noter que le FNDC va manifester le 26 décembre 2019 sur toute l’étendue du territoire pour s’opposer une fois de plus à la mise en place d’une nouvelle constitution en Guinée.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos