En ligne (connectés) : 0 33

Nouvel AN 2020 : « Faisons enfin le pas décisif vers la paix définitive ; une paix sans vainqueurs, ni vaincus », Me Abdoul Kabèlè CAMARA

Kabele

Comme il est de coutume, à chaque nouvel an, les acteurs politiques, de la société civile guinéenne  adresse leurs  vœux de nouvel an au peuple de Guinée. C’est le cas notamment du président du Rassemblement Guinéen pour le Développement Me Abdoul Kabèlè Camara…

Mes chers compatriotes,
Au seuil du nouvel an, je m’adresse à vous pour vous présenter mes vœux.
Je voudrais aussi prier avec vous pour que nos chers disparus reposent en paix.
Aux malades, j’adresse mes souhaits de prompt rétablissement.

Je pense à toutes les personnes qui, face aux épreuves de la vie, méritent notre solidarité. Toute gratitude aux Guinéennes et Guinéens de la diaspora pour leur contribution inestimable à l’épanouissement de leurs compatriotes. Cette Guinée vivante et forte, cette Guinée accueillante qui a le mérite d’être apaisée, cette Guinée sera la nôtre grâce aux choix que nous avons faits : choix de la diversité culturelle, respect de l'identité africaine.

Une Guinée rassemblée, ayant confiance en elle et qui doit regarder l’avenir comme la promesse d’un accomplissement, voilà le vœu que je formule pour notre cher pays.

Mes chers compatriotes,
La situation de notre pays est au cœur de bien d’interrogations. Qu’elles soient de vous, chers compatriotes, ou d’amis étrangers, toutes ces préoccupations me semblent légitimes car l’année 2019 a été marquée par de fortes perturbations sociales, syndicales et surtout politiques.

Comment évoquer cela sans penser à toutes ces personnes, de véritables martyrs, à qui la vie a été arrachée injustement ? Comment ne pas penser aux personnes qui souffrent, privées d'espoir ou de travail, malades, victimes de l'injustice de la vie, ou pire, de l'injustice des hommes ?

Mes pensées vont aussi vers toutes celles et tous ceux qui ont été cruellement touchés par les incendies, par les inondations, par les accidents et par les déguerpissements.

Mes chers compatriotes,
Ce soir, c’est le moment de nous pencher sur les possibilités de sortie de crise car la Guinée, une grande Nation, ne doit pas céder aux simples discours démoniaques qui veulent l’affaiblir injustement.

Ce soir, c’est également le moment de mobiliser nos efforts pour – ensemble - engager un discours responsable auquel toutes les populations devraient s’identifier en toute communion et sans complexe.

Mes chers compatriotes,
On ne peut pas construire un pays dans l’exclusion, le mépris et l’ethnocentrisme.
La Guinée mérite mieux, ses enfants également car le monde nous regarde.

Ce soir, j’ai surtout à cœur de vous entretenir de ce qui nous rassemble et nous unit en tant que Nation. Au-delà de nos convictions et choix individuels, le récit de notre histoire et la fibre
patriotiques qui relie chacun de nous à cette histoire nous rappellent, en effet, que nos sorts sont liés.

Voilà pourquoi je lance, à nouveau, un appel solennel à tous nos compatriotes pour la consolidation de la paix. Nous devons cela aux jeunes, nos enfants, aux femmes, nos mères et sœurs.

Cultivons la paix, parce qu’une meilleure prise en charge des besoins de développement, dans l’équité territoriale et la justice sociale, s’offre à nous. Faisons enfin le pas décisif vers la paix définitive ; une paix sans vainqueurs, ni vaincus.

Nous restons farouchement contre à tout bricolage institutionnel car dans un état de droit l’amateurisme n’a pas sa place.

Mes chers compatriotes,
Je veux manifester mon engagement aux côtés des couches sociales les plus vulnérables de notre pays. La lutte contre les inégalités sociales reste au cœur de mes priorités. Je me ferai toujours le devoir de mobiliser la solidarité nationale pour aider les moins favorisés à desserrer l’étau de la solitude face à la précarité et au besoin.

Dans notre pays, il y a urgence à agir dans les secteurs de la pêche, de la santé publique, de l’agriculture, de l’industrie, de l’environnement, etc. Il y a urgence à agir pour la prise en charge de la demande sociale, par la réduction des prix des denrées de première nécessité, de la justice et de la gouvernance.

Il y a urgence à explorer toutes les possibilités d'économies budgétaires et à réduire drastiquement le train de vie de l’Etat dans le seul but exclusif de mobiliser des ressources suffisantes pour le soutien aux ménages.

Il y a urgence, dans nos villes et nos quartiers, de lutter contre le chômage, les inondations, l'insécurité et la paupérisation.

Nos économies pourraient être en bonne santé si nos ressources feraient l’objet d’une gouvernance rigoureuse et transparente pour le bénéfice des générations actuelles et futures.

Chers compatriotes ;
Le processus électoral est déjà malmené et agité. Chaque citoyen et acteur politique a l’impérieux devoir de jouer son rôle. J’ai décidé d’assumer le mien en contribuant à la sauvegarde de la République.
L’élection doit rester et demeurer une compétition disputée mettant en jeu des acteurs politiques qui sollicitent le suffrage de leurs compatriotes. L’enjeu qui s’attache au scrutin ne soustrait pas les responsables politiques d’une attitude courtoise et exemplaire à l’endroit des concurrents et des électeurs.
L’exercice du pouvoir actuel est déjà marqué par une vague de déceptions entrainant ainsi une tempête de dégradation politique, économique sociale et démocratique.
En ce moment qui parque le seuil d’un nouvel an, j’invite solennellement le Président sortant à organiser une élection présidentielle transparente à laquelle il ne participera pas. Il en sortira grand et honoré.

La Guinée, notre abri commun, Mon Pays, Ma Fierté le mérite bien. Il est de notre devoir, à l’image des anciens, de l’entretenir sous l’aile protectrice de notre grande Nation et de la préserver des velléités électorales, il y va de notre propre bonheur et du bonheur des générations futures.

Chers compatriotes,
C’est en ces mots empreints d’espoir que je vous renouvèle mes vœux les meilleurs, de bonne santé, de réussite et de prospérité pour l’année 2020.

Vive la République et vive la Guinée !

Maître Abdoul Kabèlè CAMARA
Avocat. Ancien Bâtonnier de l'Ordre des Avocats de Guinée.
Candidat aux élections présidentielles de 2020 de la République de Guinée

 


A propos de l'auteur :

224infos