En ligne (connectés) : 0 54

Marche de l’ultimatum : « Mr Alpha Condé et son clan mafieux ont six (6) jours pour renoncer à cette forfaiture », Koundouno

Acte-7

Les défenseurs de la Constitution guinéenne de 2010 donnent un délai de (6) jours au pourvoir Alpha Condé pour renoncer à la mise en place d’une nouvelle constitution qui pourrait favoriser un troisième mandat pour le locataire du palais Sékoutouréyah. Cette annonce  a été faite au cours d’une marche pacifique dénommée «  Marche de l’Ultimatum », ce lundi, 6 janvier 2020.

Comme à chaque occasion, le Front National pour le Défense de la Constitution a drainé une foule compacte dans les rues de Conakry pour dire une fois de plus NON au troisième mandat et à la mise en place d’une nouvelle constitution. Cette manifestation, première de l’année 2020, est une réponse à l’adresse à la nation du président Alpha Condé dans laquelle, il a indiqué avoir mis en place une commission d’élaboration d’une nouvelle constitution.

Ce lundi, le front durcit le ton. Il (le front) donne un délai de six (6) au pouvoir en place pour renoncer à ce projet suicidaire, disent-ils.

« Personne ne détient le titre foncier de la Guinée, personne ne détient l’extrait de naissance de la Guinée. Nous arrivons à terme de nos manifestations pacifiques. Mr Alpha  Condé et son clan mafieux  ont six (6) jours pour renoncer à cette forfaiture. Ils ont six (6) jours pour renoncer à cette imposture. Ils ont (6) jours pour revenir à de meilleurs sentiments », dit Sékou Koundouno.

Acte-7-2

Passé ce délai, le  Front National pour le Défense de la Constitution promet d’engager des actions d’envergures sur toute l’étendue du territoire national. Déjà, le 13 janvier est choisi pour le début des actions pour dissuader le pouvoir Alpha Condé.

« Des  actions d’envergures sans précédents seront lancées à partir du 13  Janvier 2020. Apprêtez-vous pour le combat  citoyen. On ne peut pas permettre à une minorité de gangster de faire de cette Guinée ce qu’ils veulent dans l’illégalité totale. Il n’y aura pas de référendum.  Le référendum se passera sur nos cadavres il y en aura pas. Il n’y aura pas d’élections truquées. Nous empêcherons la tenue de quelconque élection truquée », souligne-t-il avant d’inviter les citoyens et militants du front à s’approvisionner avant cette date « San délai, approvisionnez-vous, nous commencerons dès le 13 la résistance  citoyenne active et permanente. Nous les montrerons  que  cette Guinée, on les a confié ça ne les appartient pas », dit Koundouno.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos