En ligne (connectés) : 0 116

Kindia : Alpha Condé parie que ses adversaires ne peuvent pas faire plus de 500 mètres à pied

Alpha-a-Kindia

Pendant que le Front National pour la Défense de la Constitution était dans les rues de Conakry pour dénoncer la mise en place d’une nouvelle constitution, le président de la République Pr Alpha Condé lui, était dans la région administrative de Kindia pour justement faire la promotion de la nouvelle constitution ce lundi, 7 janvier.

Le chef de l’Etat a été reçu à la place des martyrs de Kindia ce lundi par une population en liesse. Le chef de l’Etat s’adressant à la population de Kindia a rappelé des actions qui sont menées en faveur des villages de Kindia.

« La majorité des populations se trouve au village. Depuis mars nous avons déjà lancé plus de 780 projets et  chaque année ça sera la même chose parce nous voulons que le villageois vive aussi bien que les gens qui sont à Conakry. Qu’ils bénéficient de l’eau, de l’électricité, des routes, des écoles, des hôpitaux. Voilà l’ambition du gouvernement », dit Alpha Condé.

Comme à chaque occasion, Alpha Condé n’a pas épargné ses adversaires de l’opposition. Pour lui, ce sont ces cadres qui ont travaillé avec l’ancien président Lansana Conté qui ont mis la Guinée en retard faisant ainsi allusion aux anciens premiers ministres de Conté réunis au sein de l’opposition.

Par ailleurs, il traite ses opposants des personnes qui sont fatiguées et qui ne peuvent même plus faire 500 mètres à pied.

S’adressant aux populations de Kindia en langue locale (Soussou) Alpha Condé se dit prêt et n’a peur de personne dans la mise en place d’une nouvelle constitution.

« Lansana conté avait dit aux cadres qui étaient à côté que lui, il est militaire, son travail c’est de sécuriser le pays. Donc si le pays est en dans le puit c’est la faute à qui ? Les jeunes vous devez connaitre ceux qui ont trahi Conté mais malheureusement pour eux, Lansana Conté les a maudit. Voyez-vous comment sont-ils aujourd’hui, d’autres parmi eux sont fatigués. Ils ne peuvent même pas faire 500 mètres à pied. Ils sont obligés de monter dans les véhicules. Donc ne suivez pas ceux qui veulent ramener la Guinée en arrière. La Guinée avance…C’est nous (Guinée)  qui avions eu le courage en 1958 pour dire NON au Général De gaule, nous n’avons pas eu peur des blancs de qui allons nous avoir peur ? En tout pas ceux qui sont fatigués », déclare Alpha Condé.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos