En ligne (connectés) : 0 28

Refus des ténors de l’opposition de participer aux élections : « Ils sont tombés dans le piège d’Alpha Condé », estime Baadiko

Baadiko

Le président de l’Union des Forces Démocratiques (UFD) Mamadou Bah Baadiko était l’invité de nos confrères de la radio Lynx fm dans leur émission Œil de lynx  ce lundi 2 mars 2020.
Au cours de cette émission, le président de l’UFD a expliqué le motif qui a prévalu à sa participation aux futures élections législatives en Guinée. Sur les raisons qu'il a avancées, il soutient que laisser seul le parti au pouvoir aller à ces élections c'est de maintenir le pays de plus en plus dans le chaos

« Est ce qu'on est là pour reconduire ce système qui a broyer le pays depuis 61 ans, il faut qu'on change de système, il faut qu'on sorte de ça, il faut sortir de cette dictature, de cette prédation, de la division de nationalité qu’il y a ici » a soutenu Mamadou Bah Baadiko.

Par rapport à une éventuelle participation des ténors de l’opposition républicaine, le président de UFD soutient ne pas être inquiet de cette situation. Pour lui,  ceux qui ont refusé de participer aux élections sont tombés dans le piège du président de la République.

« Ça ne nous fait ni chaud ni froid. Ce n'est pas puisqu'ils viennent qu'on se retire. Donc, nous l'avons déjà dit qu'il aura beaucoup été plus intéressant qu'ils viennent et qu'on se bat ensemble pour arriver à réduire l'influence du RPG et l'empêcher d'avoir une majorité écrasante à l'assemblée mais personne ne nous a entendu. Et en plus, lorsque vous voyez la situation, et bien on aura gagné à mettre nos forces en commun d'une manière ou d'une autre pour arriver à arrêter cette dictature, mais ce n'est pas ça. Malheureusement, l'orientation qu'il a été prise et je répète ici qu'ils sont tombés dans un piège organisé par le chef d'État Alpha Condé », a expliqué Baadiko.

Poursuivant, Mamadou Bah Baadiko a accusé le chef de l'Etat d'avoir tout fait pour empêcher la participation de certains partis aux élections. Avant de renchérir que le président n'en fait qu’à sa tête.

« C'est lui qui a tout fait pour qu’ils (opposition)  boycottent. Il a tout fait. Il a dépensé beaucoup d'argent ça et nous le savons. Ils sont tombés dans le piège. Quant à nous, il a pensé avoir réglé notre compte avec la caution qu'il a fait exploser. Il pensait que notre compte était fait et il aurait bouclé la boucle malheureusement il n'y a pas de crime parfait. Voilà la situation, le chef de l'état Alpha Condé ne respecte personne, ne respecte rien » a-t-il conclut.

Mamadou Samba Barry, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos