En ligne (connectés) : 0 61

Coronavirus au Sénégal : « Nous n’allons pas fermer la frontière », déclare le ministre guinéen de la Santé

Remy-lamah

L’épidémie Coronavirus continue bonnement son chemin à travers plusieurs pays dans le monde. Après la Chine, la France, l’Italie c’est autour du Sénégal en Afrique de l’Ouest d’enregistrer à son tour deux cas de Coronavirus. La Guinée pays frontalier du Sénégal annonce des mesures préventives mais écarte l’idée de fermeture de la frontière entre les deux pays.

Deux cas de Coronavirus sont désormais signalés en République du Sénégal. L’annonce de cette maladie dans le pays de la Teranga crée déjà de la psychose ne République de Guinée.

Interrogé ce mardi, sur les dispositions prises par la Guinée de barrer la route à Coronavirus, le ministre de la Santé Colonel Remy Lamah tente de rassurer.

« Dès l’annonce de l’épidémie en Chine tous les pays dont la Guinée se sont mobilisés pour prendre des mesures préventives en fin  de se préparer pour d’éventuels cas…nous n’allons pas imaginer de nouvelles actions. Des actions  sont déjà mises en place en termes de mesures préventives. A l’aéroport  on a mis en place un système de controle des températures. Au niveau des CTE dont je prends Nongo où on a mis en place tous les systèmes pour recevoir d’éventuels cas donc vraiment il n’ya pas de soucis par rapport à ça », dit-il chez nos confrères de la Radio Espace.

Parmi les dispositions prises par plusieurs pays où l’épidémie fait des morts il ya le port des masques. Mais en Guinée, cette mesure semble être jusqu’ici minimisée par les autorités en place. Car  ces masques ne sont pas suffisamment dans le pays.

« Ces masques nous en avions mais pas suffisamment », déclare le ministre de la Santé.

Depuis l’annonce de l’épidémie au Sénégal, plusieurs guinéens sollicitent la fermeture de la frontière pour empêcher la maladie de se retrouver en Guinée. Cette option est carrément mise de coté selon la ministre Remy Lamah. Il est hors de question de fermer la frontière entre la Guinée et le Sénégal.

« Nous n’allons pas fermer la frontière. La Guinée est signataire du règlement sanitaire international. Ce n’est pas parce que le Sénégal avait fermé sa frontière pendant Ebola que nous allons fermer la notre. Nous prendront des mesures qui s’y en la matière », dit-il.

Il faut noter que les populations guinéennes sont dans leur majorité inquiètent quant à la présence de l’épidémie au Sénégal. Vu la porosité des frontières cette maladie risque de se transporter en Guinée si des mesures idoines ne sont pas prises.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos