En ligne (connectés) : 0 23

Violences à N’Zérékoré : Damaro accuse le FNDC et appelle les communautés à « ne pas céder à ceux qui veulent créer des troubles inutiles »

Damaro-Camara

Les violences qui sévissent dans la région forestière précisément à N’Zérékoré  en marge des élections législatives et le référendum constitutionnel ce Dimanche 22 mars 2020 continuent d’alimenter les débats en Guinée.

L’Eglise  protestante de N’Zérékoré a payé les frais des violences qui ont éclaté dans la soirée électorale de ce Dimanche 22 mars. Selon certains acteurs politiques de l’opposition et membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), ces violences à N’zérékoré ont été orchestrées par le pouvoir en place. Des accusations que le député Honorable Amadou Damaro Camara rejette en bloc. Pour lui, le FNDC est en perte de vitesse raison pour laquelle il se rabat sur l’ethnie.

« On veut déplacer l’épicentre du fameux FNDC à N'Zérékoré. Il ya eu vote hier dans le calme, il ya eu un engouement sans conteste. On a fait le vote le dépouillement continue  mais parce qu'ils n'ont pas pu empêcher grâce à la volonté farouche du peuple de Guinée de s’acquitter de son devoir civique ils veulent créer des troubles sous prétexte qu''il ya des Koniakés et des guerzés  qui sont en conflit.  Ces deux ethnies n'ont absolument aucune raison d’être en conflit.  Moi je suis né dans cette ville j'ai toujours vu mon père appelé un guerzé mon guerzé  et un guerzé qui appelait mon père son malinké. C'est comme ça que nos sociétés ont vécu ici », dit Damaro.

Le président du groupe parlementaire RPG arc en ciel appelle, cependant, les citoyens de la guinée forestière à cultiver la paix et le vivre ensemble.

« Je demande aux uns et aux autres de ne pas céder à ceux qui veulent créer des troubles inutiles pour perturber la vie paisible de nos populations à N'Zérékoré. A Yomou il n'ya pas eu de problème,  à Lola il n'ya pas eu de problème le voté s'est passé normalement à Beyla, à Macenta, à Kissidougou et à Gueckédou, il n'ya pas de raison qu’après les élections qui se sont normalement passées aussi ici à N'Zerekore que des individus mal intentionnés sous prétexte pour des intérêts égoïstes veulent faire croire aujourd’hui qu'il ya problème en Guinée forestière entre les guerzés et les Koniagui. Je demande à toutes les communautés de continuer de vivre comme elles ont vécu  », dit Honorable Amadou Damaro Camara.

N’Famoussa Siby, pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos