En ligne (connectés) : 0 23

Nouveau chef de file de l’opposition : Mamadou Sylla dévoile ce qu'il compte faire des 500 millions GNF

mamadou-sylla-chef-de-file-opp

Dans une interview exclusive accordée à nos confrères maliens du site Malizine.com, Honorable Mamadou Sylla élu député dans la nouvelle assemblée nationale guinéenne avec 4 députés pour son parti, se réclame désormais le nouveau chef de file de l’opposition guinéenne.

Dans cette interview l’ancien homme d’affaires sous le règne du feu Général Conté a abordé plusieurs sujets d’actualités que vous propose notre redaction en condensé.

Tout d’abord sur ses sentiments à pouvoir porter désormais le manteau du nouveau chef de file de l’opposition,  Mamadou Sylla, l’homme d'affaires se dit fier compte tenu de son parcours politique depuis sa naissance.

Quels sont vos sentiments en devenant Chef de file de l’opposition parlementaire ?

La fierté pour le chemin parcouru depuis ma tendre enfance. Sinon, mon entrée en politique est un réel incident de parcours, car j’ai côtoyé et représenté des hommes d’Etat, jusque dans les instances continentales, sans m’y intéresser vraiment. C’est la situation du pays à un moment donné qui m’a fait entrer en politique, sans compter les sollicitations venues de toutes parts, jusqu’à l’étranger.

Aujourd’hui, je suis reconnaissant de la confiance de mes compatriotes. Ça n’a pas été toujours facile, mais je me suis accroché, car j’estime avoir suffisamment de crédibilité et de moyens personnels, pour apporter ma pierre à l’édification nationale. Je préfère servir mon pays, que de me servir. A présent, je suis à la tête d’une équipe transversale, toutes religions, ethnies, et compétences réunies, y compris 2 femmes volontaires, qui vont donner du courage à la gent féminine.

L’ambiance est conviviale, et le travail d’équipe montre déjà son efficacité. Je suis entouré de véritables professionnels qui excellent dans des domaines différents.

Depuis quelques années, la scène politique est divisée. Pour le nouveau chef de file de l’opposition, un dialogue politique est nécessaire pour sortir la Guinée de cette querelle politique Peut-on désormais aller vers un dialogue politique apaisé ?C’est indispensable si nous voulons panser les plaies, adoucir les cœurs, apaiser la situation délétère qui prévaut, et mettre la Guinée au-dessus de nos querelles intestines et partisanes.

C’est pourquoi j’ai adressé un courrier allant dans ce sens au Président de la République, et à l’ensemble de la classe politique. Le plus important est que la loi prenne enfin le dessus, pour nous sortir du cercle vicieux des accords, qui ne font que déplacer des problèmes, qui resurgissent d’un moment à l’autre.

Après avoir invité la nouvelle assemblée nationale à reconnaître en lui désormais comme le nouveau chef de file de l’opposition, Mamadou Sylla dit être prédisposé une fois son budget alloué à utiliser ce montant pour renforcer le groupe parlementaire au quel il appartient.

Votre prédécesseur a maintes fois dit que les 500 millions dédiés au Chef de file de l’opposition étaient gelés. Cette question pourrait-elle enfin voir son épilogue ?

Je ne connais pas la base du calcul qui a fixé ce montant. Mais j’estime que cet argent ne revient pas intégralement au Chef de file, qui a son cabinet, et d’autres leaders avec lui.

Je compte utiliser cet argent pour renforcer la cohésion du groupe parlementaire, et œuvrer dans le social aussi.J’ai été milliardaire depuis des décennies, et bien avant d’entrer en politique. Ma conception du matériel, est que l’argent c’est un moyen et non une fin ou un prétexte.

Mamadou Samba Barry pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos