En ligne (connectés) : 0 32

Le RPG arc en ciel prône la paix.

Le RPG arc en ciel a tenu son assemblée générale hebdomadaire à son siège de l’aéroport, situé dans la commune de Matoto ce Samedi 14 avril. Aucours de cette assemblée nombreux points ont été débattu, notamment la mise en liberté provisoire des communicants du parti et la promotion du vivre ensemble en guinée.

RPG-prone-la-paix
Les responsables du parti au pouvoir ont appelé les militants du RPG arc en ciel et tout le pays en général à promouvoir la paix . Mohamed lamine Kamissoko, est membre du bureau politique national du parti


« Si vous voulez bâtir, vous voulez développer une nation, vous voulez construire des usines, vous voulez faire des routes tout cela ne peut marcher que quand il ya la paix. Nous vous avons dit à un moment que le professeur alpha condé est venu pour démontrer au peuple de guinée qu’il est effectivement un professeur en politique puisque nous sommes en politique, il donne des leçons et à la mouvance et à l’opposition », souligne le membre du bureau politique national du parti au pouvoir.


Les responsables du parti au pouvoir ont réitéré leurs soutien au communicants du RPG qui ont été incarcérés et relaxés provisoirement par la justice.


« Dans le sillage de l’action de la justice des organisations ont portés plainte contre les jeunes qui ont fait la fierté du parti qu’on appelle les communicants du RPG. Ils ont été interpellés par la justice et comme le RPG est un parti démocratique, un parti de la loi , nous avons accepté puisque c’est la justice…au nom de la direction nationale du parti, nous ne vous lâcherons pas en tout lieu et en toutes circonstances », martele Mohamed Lamine Kamissoko.

Ces responsables ont évoqué également le cas d’Ibrahima Sory Camara, ce communicant de L’UFDG qui a été condamné quant à lui à 18 mois de prison par la justice guinéenne.


« A un moment donné, nous avons dit qu’il n’ya pas de justice en Guinée qu’il n’a pas de respect de loi. Et cette fois la justice n’a pas attendu. Vous avez vu un certain monsieur qui se croyait intouchable à Dabondi qu’on appelle Ibrahima Sory Camara. A un moment il pensait que c’était de la blague, mais maintenant il sait que c’est du sérieux. Il a été interpellé et condamné à 18 mois de prison ferme, pour avoir accusé le chef d’Etat d’organiser une réunion à la présidence pour aller bruler le marché de Madina », souligne par ailleurs, Mohamed Lamine Kamissoko.

Il faut rappeler que cette assemblée générale a été maquée par la présentation des jeunes communicants du parti au pouvoir qui ont bénéficié d’une liberté provisoire de la part de la justice guinéenne.

NFamoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos