En ligne (connectés) : 0 38

Mamou : une femme met le feu sur la maison de sa belle famille à Kimbely

Les faits se sont produits le lundi passé, 23 avril 2018, aux environs de 15 heures à Barayah, un secteur du quartier Kimbely 2, au Sud-ouest dans la commune urbaine de Mamou. C’est à la suite d’une simple altercation verbale avec son époux que Madame Diallo Aïssatou Barry a volontairement mis le feu sur les objets qui se trouvaient dans sa chambre conjugale. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais les dégâts matériels sont considérable, raporte un correspondant à Mamou.

Mamou : une femme met le feu sur la maison de sa belle famille

Un lit, deux armoires, des vêtements, des documents personnels de l’époux qui est enseignant de profession ; bref, tout le contenu de la chambre a été consumé par les flammes qui ont réussi à atteindre même la charpente et les tôles qui servaient de toiture à la maison.

Selon Alimou Diallo, le beau-frère de Madame Diallo Aïssatou Barry, c’est à la suite d’une simple altercation verbale avec son Mari (Ibrahima Sory Diallo) que Madame Diallo Aïssatou Barry a allumé un puissant feu dans sa propre chambre conjugale.

« Mon frère venait de rentrer de la ville. Il a demandé à ses enfants d’envoyer leurs cahiers pour qu’il les contrôle. Au cours de ce contrôle, il a constaté que les cahiers des enfants, notamment Oumou Hawa étaient vraiment chiffonnés. Il lui a fait des reproches en disant : regardes ton cahier, c’est comme si tu n’a ni père, ni mère. Ensuite, il a appelé sa femme Aïssatou à qui il a fait des reproches sur son incapacité à bien entretenir les enfants. De fil à aiguille, le ton s’est durci des deux côtés et la femme a commencé à injurier les parents de son Mari. J’ai fait sortir mon frère (Ibrahima Sory Diallo) pour éviter qu’il lève la main sur sa femme (Aïssatou) qui a même voulu le frapper avec une lousse. Le temps pour moi d’éloigner mon frère de la concession, Aïssatou a allumé un feu dans leur chambre. Je ne sais pas comme elle a fait et qu’est ce qu’elle a utilisé, mais le feu était très puissant »,

a expliqué Alimou Diallo qui dit avoir tenté en vain d’éteindre les flammes avant de crier au secours.

Quand le feu a commencé de s’attaquer à tout le contenu de la chambre, poursuit Alimou Diallo,

« Aïssatou s’est mis à regretter son acte. Elle a sollicité mon aide, je lui ai dit : c’est toi seule qui a allumé ce feu, tu vas le gérer seule. Ensuite, nous sommes sortis demander de l’aide aux voisins qui sont venus nous secourir. C’est comme ça que nous avons réussi à éteindre les flammes », a-t-il dit.

Heureusement ce feu destructeur allumé par Madame Diallo Aïssatou Barry, enceinte de son cinquième enfant, n’a pas débordé par s’attaquer au reste du bâtiment de trois chambres et salon, construit par son feu beau-père et qui sert aujourd’hui encore d’habitation à sa belle famille.

Aux dernières nouvelles, Madame Diallo Aïssatou Barry se trouverait dans les mains de la brigade mobile d’intervention N°12 où elle aurait avoué regretter son acte.

// Avec guineesite


A propos de l'auteur :

224infos