En ligne (connectés) : 0 72

Grève des enseignants : « C’était une tentative de coup d’Etat », évoque Alpha Condé

Alpha Conde, Président de la république de Guinée

Alpha Condé  a-t-il échappé à une tentative de coup d’Etat ?

Le dirigeant guinéen en est certain. Selon lui, la récente grève des enseignants qui a paralysé le secteur éducatif guinéen en février dernier était une tentative de coup d’Etat.

Alpha Condé revèle que certains activistes de la société civile se voyaient même Premier Ministre de la Transition si le projet de coup d'Etat arrivait à réussir. Explictions.

« Les syndicats ont profité de la faiblesse du gouvernement vers  la fin de l’an 2000 pour faire passer la retraite de 60 à 65 a ans. Nous ne devons plus être impressionnés par les syndicats. La Banque Mondiale devait nous subventionner à hauteur de 60 millions de dollars dans le secteur éducatif. Aujourd’hui cet argent est bloqué à cause de l’augmentation de 40%. Ce n’était seulement pas la grève. C’était une tentative de coup d’État. Certains éléments de la société civile se voyaient déjà premier ministre de la transition. Tout ça le peuple va le savoir. On ne va rien laisser. Ceux qui sont dedans vont passer devant la justice. On ne veut plus que quelques personnes prennent le pays en otage et qui sont manipulées derrière », a révélé le président Alpha Condé.

Cette sortie intervient alors que son gouvernement vient d’entamer de nouvelles discussions avec le syndicat des enseignants qui réclament un salaire de base de huit millions de francs guinéens (800 euros).  Elle risque de raviver les tensions entre son pouvoir et le syndicat qui agite son arme fatale : la Grève.

// Avec Africaguinee.com


A propos de l'auteur :

224infos