En ligne (connectés) : 0 31

Atelier de présentation de l’OCASS en Guinée

ocass: Fatou Balde Yansane

La COFEL (Coalition des Femmes Leaders de Guinée) en partenariat avec le RAME (Réseau Accès aux Médicaments Essentiels) a organisé ce mardi  29 mai 2018, un atelier de présentation et de restitution de l’évaluation finale des travaux  de l’OCASS entendez Observatoire Communautaire sur l’Accès aux Services de Santé, au Burkina Faso, au Niger et en Guinée  courant 2017 et les perspectives pour l’année 2018. L’Observatoire Communautaire sur l’Accès aux services de Santé veut un monde où l’accès aux soins est universel et s’inscrit dans la logique du respect des droits humains avec des systèmes de santé à la hauteur des enjeux et des défis sanitaires.

OCASS : Atelier

Simon Kaboré du Réseau Accès aux Médicaments Essentiels du Burkina structure partenaire à la COFEL a dans son intervention défini les objectifs de cette rencontre.

« c’est autour de l’OCASS, qui est un dispositif des acteurs de la société civile, des communautés pour faire de la veille autour des services de santé pour voir les cas de violations des droits humains liés à la santé et les remonter au niveau des décideurs pour justement trouver des solutions aux problèmes. Nous nous avons estimé que l’observatoire dans ce sens ne devrait être l’apanage d’une seule organisation, d’un seul partenaire et que ce serai bon qu’au niveau national de la Guinée tous les intervenants du domaine de la santé, sachent  c’est que c’est que l’observatoire et que chacun essaye de voir comment il contribue avec sa pierre à construire ce dispositif », a indiqué ce responsable.

L’OCASS  a déjà effectué une première phase d’observation en Guinée, de décembre 2014 jusqu’en septembre 2017. Ils comptent lancer la deuxième  phase bientôt.

«  Ily a eu une première phase de l’OCASS que nous appelons OCASS 1 qui a été lancée en décembre 2014 et qui s’est achevée en septembre 2017. Et nous avons resoumis une proposition aux bailleurs de fonds qui est l’initiative 5% qui est acceptée effectivement. Et nous allons reconduire le projet c’est ce qui est appelé OCASS2 qui va se dérouler de 2018 à 2020 », a expliqué Simon.

De son coté, Fatou Baldé Yansané directrice exécutive de la COPEL s’est réjouit du choix porté sur sa structure pour accompagner la réalisation des activités de l’OCASS en guinée.

« C’est un sentiment de fierté parce que la Guinée a été déjà exclue du projet compte tenu des faiblesses du premier partenaire. Si nous avons été retenus c’est d’abord notre joie que le projet peut être encore exécuté en Guinée mais l’autre aspect, c’est que les échecs des autres doivent nous servir de tremplin d’aller vers de grands défis à relever. Donc c’est de nous mettre au travail afin de répondre aux aspirations et aux objectifs du projet pour nous allier et nous aligner sur le Niger et le Burkina qui sont les deux autres pays bénéficiaires du projet », a souligné Fatou Baldé Yansané.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos