En ligne (connectés) : 0 22

Artisanat à Kankan: Des oeuvres D'arts menacés de disparition

kankan-scupture

Autrefois plus convoitée par les habitants de la localité et des étrangers pour en bélier sa maison,son bureau et les lieux touristiques, la sculpture , activité artistique qui consiste à concevoir et réaliser des formes en volume, est entrain de disparaître à grande vitesse. C'est un constat de la plus part des connaisseurs de ce métier .

Ici nous sommes au quartier Kabada 1 l'un des quartiers de kankan, située dans le coeur du centre ville, où se trouve l'atelier de Mamady Sidimé sculpteur communément applé buildesaire.

Pratiquant cette activité artisanale depuis belle-Lurette, il revient sur ces premiers moments dans ce métier:

"Ce metier je lui ai pas choisi, j'ai herité de mon père donc je me suis vu dedans c'est pourquoi, depuis tout petit j'ai commencé à couper les bois en morceaux et en donner toute forme de modèle."

Parlant des grandes œuvres et des prix obtenus dans ce métier Mamady Sidimé déclare :

"j'ai pas eu des prix presque,mais j'ai obtenu des certificats de participation et des médailles lors de mon passage à conakry et nous avons fait un monument qu'on appelait senèssèmo qui a une hauteur de 4 mètres et aussi le monument des militaires qui est juste au rond point du camp soundjata de kankan c'est mon oeuvre."

Comme dans toutes les activités à but lucratif, cet homme de metier artisanal nous explique ses nombreuses difficultés qu'il rencontre dans  ce secteur.

"la rareté de la clientèle, le manque de soutient des autorités en charge du tourisme et de l’artisanat , surtout les autorités préfectorales"

kankan-scupture-bois kankan-scupture-couple

Pour ne pas que ce métier tend à sa disparition, il en appelle à une assistance de toutes personnes de bonnes volontés et plaide aussi pour l’ouverture du centre d’exposition artisanale qui a été inauguré au mois de février dernier lors de la fête tournante à kankan.

Mohamed junior Diallo pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos