En ligne (connectés) : 0 9

BEPC 2018, officiellement lancé en guinée : un élève de la 12eme qui a composé pour sa soeur a été mis aux arrêts.

bepc2018

Comme programmé dans la commune de Matam, 5963 candidats dont 2846 filles au compte de l’enseignement général et 144 candidats dont 33 filles pour le franco-arabe ont affronté ce samedi 23 juin 2018 les premiéres épreuves du Brevet d'etude du premier cycle. Ils sont repartis dans 15 centres, 188 salles et 376 surveillants sont deployés pour les surveiller.

Dans la commune de Matam le premier sujet a été lancé par le représentant du ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes au lycée Coléyah. Moussa Condé a demandé aux surveillants de travailler avec beaucoup de rigueur

« le BEPC est une évaluation importante pour nos élèves qui seront des cadres de demain. Mais demain c’est aujourd’hui, donc vous êtes interpellés à beaucoup plus de rigueur avec surtout la tolérance zéro pour que nous ayons des bons résultats et pour terminer je souhaite bonne chance à tous les candidats »,  a-t-il dit.

Quant au premier responsable de l’éducation de la commune de Matam, il  a exprimé son message de rigueur à l’endroit de tous les acteurs concernés par cet BEPC

« je voudrai demander aux surveillants et aux candidats de travailler tout en respectant les règlements généraux de cette évaluation ».

Il faut noter qu'un élève de la 12eme année qui était venu composer pour sa sœur qui serait malade a été mis aux arrêts. La DCE de Matam s'est saisie du dossier.

Alghassimou Yali Bah pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos