En ligne (connectés) : 0 33

Dinguiraye : Le Père de feu Abdoulaye Bah rend hommage au Ministre d'État Tibou Kamara

papa-abdoulaye-bah

Dinguiraye : Le Père de feu Abdoulaye Bah rend hommage au Ministre d'État Tibou Kamara

‘’ Je ne pleure pas Abdoulaye Bah. J'en ai plusieurs autres. C'est notamment, le Ministre Tibou Kamara. C'est le moment pour moi de lui rendre la monnaie. Si aujourd'hui, tout le monde parle de mon fils, c'est grâce à Tibou. Il est le premier à offrir un emploi à Abdoulaye que cela soit connu de  passage ‘’ déclare le vieil homme ce samedi dans un long entretien téléphonique avec le Conseiller Spécial du Président de la République depuis Lomé où il est en mission d'État.

Difficile et triste de perdre un enfant. Mais comme c'est la volonté de Dieu, nul ne doit s'opposer à cela, commente le Ministre Tibou dans un ton de grande tristesse.

Le Ministre d'État qui a vu Abdoulaye très jeune a toujours été pour lui un oncle. Et d'ailleurs, notre regretté n'a jamais appelé Tibou par son nom. Il l'appelait ‘’Tonton’’ très affectueusement et vu que, le tuteur d’Abdoulaye est le mari de la petite sœur du Ministre Tibou.

De 2000 à aujourd'hui, la relation entre Tibou et Abdoulaye était de père à fils. C'était le parfait amour et une franche collaboration.

C'est, ce passé très important qui a été relaté par le père du défunt.

C'est pourquoi, Elhadj Mamadou Bodjé Bah  a décidé de venir remercier en personne le Ministre Tibou Kamara pour tout le bien fait à l'égard de son enfant de son vivant  jusqu'à l'annonce de sa mort.

L'imam a reconnu la grandeur d'âme et l'humilité du Ministre Tibou qui a toujours apporté son soutien au jeune journaliste, qu'il exprime le besoin ou non. Selon lui, Tibou a fait son devoir de grand frère et de tonton vis-à-vis  d'Abdoulaye.

tibou-kamara

Très affecté, le Ministre a, à son tour dit  qu'il gardera éternellement en mémoire ces propos de reconnaissance. Il promet d'être ce qu’Abdoulaye a été pour sa famille. C’-à-d, être un fils de la famille qui va continuer à veiller sur elle. Pour le Ministre Tibou, offrir de l'argent à la famille du défunt n'est pas la solution. Pour lui,  c'est de prouver aux parents du disparu qu'ils ont  plusieurs autres Abdoulaye Bah. C'est la meilleure manière de sécher les larmes de sa famille.

L'entretien a pris fin par des prières et bénédictions.

Habib Marouane Camara

Journaliste.


A propos de l'auteur :

224infos