En ligne (connectés) : 0 20

Bac 2018 : Kassory se dit rassuré des dispositions prises pour sécuriser le BAC à Ratoma.

bac2018-examen-kassory

Ce mercredi 27 juin, les épreuves du baccalauréat ont été lancées un peu partout en Guinée. Dans la commune de Ratoma, c’est le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana qui a présidé la cérémonie au lycée de Kipé en présence de plusieurs autres personnalités.

A 9h comme prévu, les 494 candidats de l’option sciences sociales de ce centre ont été soumis à l’épreuve d’économie. C’est Casimir Diaora secrétaire général du ministère de l’éducation nationale qui a donné l’ordre pour permettre aux élèves du lycée de Kipé de commencer cet examen avec les autres. Il aura fallu quelques minutes pour que le chef du gouvernement arrive sur place. Mais bien avant, monsieur Diaora a lancé un message aux enseignants:

« Pour les surveillants, vous allez passer une épreuve en même tant qu’eux parce que c’est sur vous qu’on compte pour la réussite de ces examens. Sur votre rigueur et sur la justice que vous allez employer et surtout vos capacités managériales pour empêcher la fraude. Le bon surveillant n’est pas celui qui élimine tous les fraudeurs, mais celui qui empêche la fraude…que Dieu nous aide tous ! »

A l’endroit des candidats, il dira ceci

« les candidats sont sereins. Nous estimons que cela est un signe d’espoir  et de confiance en eux-mêmes. Alors si tel est le cas, nous pensons que les jours à venir, s’ils continuent avec la même attitude, les résultats seront certainement bons»


Après avoir fait le tour de quelques salles de classes, Ibrahima Kassory Fofana a exprimé sa satisfaction devant les médias

« l’organisation est parfaite.  Les enfants je leur souhaite bonne chance. Le ministère a pris les dispositions idoines pour éviter la répétition de cette situation (NDLR : la fraude) qu’on a connue dans le passé. Ce que j’ai vu comme dispositions me rassure sur la crédibilité et la sincérité des évaluations »


Pour sa part, Bakary Camara, directeur communal de l’éducation de Ratoma est revenu sur les statiques au niveau local

« pour le baccalauréat, Ratoma présente 12 mille 865 candidats dont 5 mille 511 filles repartis dans 36 centres. Par option, en sciences expérimentales, il y a mille 742 candidats dont 866 filles. En sciences mathématiques, les candidats sont au nombre de 4 mille 661 dont mille 722 filles et en sciences sociales, ils sont 6 mille 462 candidats dont 2 mille 923 filles »


Interrogé sur une  confusion qui règnerait à Yattaya autour de problèmes liés aux PV de certains candidats, le DCE n’a pas confirmé cette information. Il a cependant précisé que les candidats ont été invités à temps à se rendre dans leurs centres pour l’identification de leurs PV. Il ajoutera que la particularité de cette année, c’est que les candidats sont installés par ordre alphabétique ce qui fait qu’un établissement peut avoir ses élèves un peu partout.

Aux dernières nouvelles,  l’Observatoire Citoyen du Système Éducatif Guinéen fait état de l’existence d’un réseau de fraudeurs à Kaloum et Ratoma. Des personnes mal intentionnées utilisent messenger pour faire circuler des sujets traités. Pour être dans le groupe, il suffit de débourser la somme de 100.000 francs guinéens selon notre source. Les autorités sont invitées à mettre fin à cette pratique.


A propos de l'auteur :

224infos