En ligne (connectés) : 0 11

Assemblée Nationale : Kassory Fofana déclare la politique générale de son gouvernement.

kassory

Conformément aux dispositions de l'article 57 de la constitution guinéenne qui stipule :

« le premier ministre après sa nomination doit faire la déclaration de sa politique générale devant les députés suivie d'un débat sans vote ».

Et c'est pour respecter cette démarche constitutionnelle que le premier ministre guinéen s'est présenté ce mercredi, 27 juin 2018 devant les députés à l'hémicycle. Cette rencontre a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont les membres du gouvernement, les corps diplomatiques accrédités en Guinée et les députés.

De la politique à l'économie en passant par la justice et la culture, Dr. Kassory Fofana a, dans un discours de plus d'une heure fait un résumé sur la vision globale de son gouvernement pour la Guinée et sa population. Tout d'abord, il promet de promouvoir le dialogue social et politique, qui selon lui, constitue le premier moteur du développement durable du pays

« Je voudrais vous dire ici solennellement, je m'y engage. C'est la raison pour laquelle je poursuivrai le dialogue entrepris avec les partis politiques et avec les partenaires sociaux. Car, ceci me semble être la condition essentielle pour la réussite de la politique économique et sociale que mon gouvernement se voit dominé », a déclaré le premier ministre.

Dans ce même discours rempli d'espoir, Dr  Kassory Fofana a jeté un regard sur tous les secteurs de développement du pays. Parmi eux,  figure celui de l'économie. À ce niveau, il s'engage à améliorer les quatre piliers du programme national du développement économique et social (PNDES)

« Il s'agit premièrement de la promotion d'une bonne gouvernance au service du développement durable, de la transformation économique durable et inclusive, du développement inclusif du capitale humain et du développement durable du capitale naturelle », a énuméré  Dr Ibrahima Kassory  Fofana.

Poursuivant, le PM guinéen a aussi réitéré son engagement de lutter contre la corruption en Guinée. Car pour lui, il n’y a pas de développement viable, sans une lutte conséquente contre ce phénomène

« Je mets au centre de l'action gouvernementale la lutte contre la corruption pour traduire dans la réalité la vision du chef de l'État (Pr Alpha condé), pour une gestion parcimonieuse des finances publiques, de façon à investir plus efficacement dans l'amélioration des conditions de vie des populations ».

Reste à savoir si ces engagements seront concrétisés par le premier ministre et son gouvernement.

N’Famoussa Siby 224info.org


A propos de l'auteur :

224infos