En ligne (connectés) : 0 122

L’appel à la grève syndicale CNTG-USTG : Constats à Conakry sur l'axe Sonfonia-kipé

greve-carburant-9juillet

L’appel à la grève lancé par l’inter centrale syndicale CNTG-USTG pour trois jours de grève qui débute ce Lundi 09 juillet 2018 semble être suivi dans la capitale notamment sur l’axe Sonfonia-Lambandji-Kipé dans la commune de Ratoma.

Très tôt ce matin dès 7h50, les jeunes du quartier Foulamadina dans la commune de Ratoma ont érigé des barricades sur la chaussée au niveau du carrefour menant vers le marché de Foulamadina. Là, les jeunes très en colère  ne s’attaquaient pas aux usagers de la route mais ils empêchaient les véhicules et motocyclistes de rouler sur la route.

Plus loin, dans le quartier de Lambandji où nous sommes arrivés vers 8h20, un important dispositif policier était placé juste au grand carrefour. Pas de barricades, mais les boutiques et magasins sont restés fermés de ce côté.

Au niveau du centre émetteur de Kipé en passant par le marché de Kaporo, la circulation était moins dense à ce niveau. Même si de ce côté les jeunes ne sont pas dans la rue, mais les commerces sont restés paralysés. Deux pick-up  de la gendarmerie étaient placés juste au niveau du marché de Kaporo. Les banques et assurances  n’ont pas suivi le mot d’ordre de grève au niveau du centre émetteur de Kipé. Là services bancaires ont fonctionné comme d’habitude mais avec une rareté de la clientèle.

Il faut noter que l’inter-centrale syndicale CNTG-USTG entend réclamer à travers cette grève la baisse du prix du carburant à la pompe. Prix qui est passé de 8000fg à 10000fg.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos