En ligne (connectés) : 0 32

Hausse du prix du Carburant : Le syndicat prêt à dialoguer avec le gouvernement

syndicat-dialogue-gouv

Le médiateur de la République accompagné de la présidente du Conseil Economique et Social et des religieux s’est rendu ce Mercredi, 25 juillet 2018 à la bourse du travail.

Mohamed Saïd Fofana était venu inviter les syndicats à retourner  autour de la table des négociations afin que solution soit trouvée dans la crise qui mine le pays. Crise née suite à l’augmentation du prix du litre du carburant à la pompe. Mohamed Saïd Fofana estime que seul le dialogue pourra faire bouger les lignes

« Lors de la première rencontre entre les responsables syndicaux,  gouvernement et  le patronat  vous vous êtes rendu compte que les trois parties avaient décidé en commun accord de suspendre les travaux afin de permettre surtout à l’inter centrale syndicale de se référer à la base avant d’entamer quoi que ce soit. Aujourd’hui suite à l’appel du gouvernement, à la réaction positive du gouvernement, du syndicat qui veulent bâtir ce pays autant que tout le monde m’ont fait l’honneur de m’inviter à venir à leur siège accompagné des personnalités que vous connaissez déjà pour nous dire, conformément à cet engagement ils acceptent d’aller sur la table des négociations. Ça c’est très important et je crois que c’est un message très fort à l’endroit de tout le monde. Et pour dire que les guinéens que ça soit les syndicalistes, le gouvernement chacun aspire au bonheur de ce pays et chacun souhaite que la paix règne dans ce pays.  Donc, il reste à prier pour que chacun aide à ce que ce processus aille plus loin que nous le souhaitons », a indiqué Mohamed Saïd Fofana.

Par la suite, le médiateur de la République s’est exprimé sur les incidents qui ont émaillé la marche des Forces Sociales de Guinée

« soyez rassuré que toutes les parties que j’ai rencontré ont réaffirmé leurs souhaits après les incidents malheureux d’avant-hier d’aller quoi qu’il en soit sur la table de négociations, de mettre la Guinée au-dessus de tout. C’est ce qui est positif », a déclaré devant les journalistes le médiateur de la République

avant de solliciter les hommes de medias à œuvrer afin de faire circuler de bonnes informations

« A vous les journalistes je souhaite que vous relayer ces messages, que vous vous absteniez de poser des actes qui envenime une situation qui est déjà complexe ».

De son côté, l’inter centrale Syndicale CNTG-USTG à la base de la grève générale illimitée se dit prêt à retourner au tour de la table des négociations mais souhaite que tous les sujets soient débattus lors des débats selon Mamadou Mansaré qui est le secrétaire général adjoint de la CNTG

« Nous sommes prêt à retourner sur la table des négociations mais cette fois-ci que tous les sujets soient mis sur la table sans tabous. C’est-à-dire on va décortiquer le budget de l’Etat, on va voir le train de vie de l’Etat, on va mettre la nation guinéenne devant. Et ensuite, après avoir vu tout ce qui est à voir maintenant nous allons négocier…que nous sommes surs de nos argumentaires, nous avons tous les documents y compris à combien le litre ou la tonne du carburant vient à Conakry. Donc nous avons tous les arguments nécessaires, nous demandons au peuple de nous faire confiance. Nous sommes membres fondateur de cette république, nous sommes membres fondateur de cette démocratie nous ne décevrons pas le peuple », souligne le secrétaire général de la CNTG

avant de conclure par

« la grève n’est pas levée. La grève générale illimitée a été déclenchée et nous avons dit qu’il n’y a pas de service minimum. Nous maintenons cette position mais cela ne nous empêche pas d’aller autour de la table des négociations avec nos argumentaires », conclut-il.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos