En ligne (connectés) : 0 39

Boffa : Les pêcheurs en colère contre des chinois évoluant dans la localité.

boffa-peche

Située à environ 150km, la préfecture de Boffa vit au rythme du Forum de la Jeunesse depuis le 31 août dernier. Cette initiative du leadership des jeunes pour le développement de Boffa (Lejedev) vise à promouvoir le développement de la localité. Boffa, ville de pêche artisanale par excellence des années antérieures,  cette pratique risque de devenir un souvenir lointain pour les pratiquants de cette activité.

boffa-peche4

Pour cause, les chinois qui sont dans la zone empêchent les pêcheurs artisanaux de pratiquer cette activité sur la mer

« au niveau de la pêche, les chinois sont venus nous taquiné ici au niveau de la pêche ça ne se passe pas bien maintenant. Ils (les chinois) ne font que nous induire dans les erreurs. Les bateaux chinois coupent nos filets quand ils sont en mer. Chaque fois c'est comme ça. Les bateaux doivent circuler en haute mais ici ils circulent en bras de mer. Ils ont pris le monopole de la pêche à Boffa », a indiqué André Daman Soumah pêcheur.

boffa-peche3

Interrogé sur cette situation  le président des pêcheurs de Boffa Idrissa Ouattara soutien que les chinois qui évoluent dans la pêche au niveau de la préfecture de Boffa ne respectent plus le pacte qui avait été signé entre eux (les pêcheurs) et ces chinois

« les chinois étaient venu dans le cadre de la production de la glace pour les pêcheurs une chose que nous avions salué. Depuis on les a installé ici et ils ont construit dans la zone, installé des moteurs pour la fabrication de la glace. Après cela ils (les chinois) nous ont dit de les laisser pêcher aussi dans la zone et on n'a accepté. Le problème ce n’est pas la pêche qu'ils pratiquent que nous n'acceptons pas mais ce sont leurs bateaux qui nous font du tort. Chaque fois nos filets sont endommagés.  Si on prend un d'entre eux  ce dernier nous dédommage mais si on ne les voit pas c'est  que nous perdons », déclare le président des pêcheurs.

boffa-peche2

Ces pêcheurs par la voie de leur président ont saisi les autorités compétentes face à cette situation mais jusque-là aucune issue favorable n'est trouvée

« on n'a chaque fois saisi la préfecture pour ce problème mais jusqu'à présent rien. Ils (les autorités) n'ont rien dit. On demande vraiment qu'ils nous viennent en aide. Le port même n'est pas entretenu. Il faut un aménagement du port de Boffa pour qu'il soit comme le port de Kamsar ou même le port de Koba afin que la pêche soit très fluide dans la préfecture. Mais tant que ça est comme ça, ça ne va pas marcher », a plaidé par ailleurs le président des pêcheurs.

N'Famoussa Siby depuis Boffa pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos