En ligne (connectés) : 0 10

SLECG : Amara Mansa libéré, le SLECG prêt à négocier avec le gouvernement.

slecg-aboubacar-soumah

Les membres du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée étaient au TPI de Dixinn pour soutenir leur camarade Amara Mansa Doumbouya un des chargés de communication de la structure syndicale, interpellé par la justice guinéenne suite à une plainte déposée contre lui par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Le syndicaliste a été donc libéré après son audition par le procureur du TPI de Dixinn. Au sortir du tribunal, le secrétaire du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée SLECG s’est exprimé sur cette affaire

« On lui reproche d’avoir  procédé à une substitution de candidature au niveau du baccalauréat. Mais nous savons que ce sont des pratiques courantes au niveau des écoles surtout des écoles privées. Même au niveau des écoles publiques, c’est une pratique courante. Mais comme il s’agit d’Amara Mansa Doumbouya qui est le chargé de communication attitré du SLECG, les autorités du ministère de l’Enseignement Supérieur en ont profité pour envoyer le dossier là où il ne devait pas arriver. Le camarade a été mis à notre disposition mais sous contrôle judiciaire…A ce niveau déjà, nous allons dès aujourd’hui informer Monsieur l’inspecteur général du travail pour qu’il  puisse nous programmer afin que nous puissions reprendre les négociations », a déclaré en conséquent le secrétaire général du SLECG Aboubacar Soumah.

Il faut rappeler que c’est à cause de l’interpellation du syndicaliste que le SLECG avait annoncé la suspension de sa participation autour de la table des négociations sur le salaire de huit millions de francs guinéens.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos