En ligne (connectés) : 0 48

Khalifa Gassama Diaby « il faut que nous ayons le courage d’assumer dans le passé, ce qui a été fait d’injuste ».

khalifa-gassama-memoire-collec

Ce 25 septembre 2018 a été marqué par la parution d’un livre intitulé ‘’ Mémoire Collective, une histoire plurielle des violences politiques en Guinée’’.

C’est le palais du peuple de Conakry qui a servi de cadre à la cérémonie de sortie officielle de cette œuvre. Plusieurs personnalités de l’Etat guinéen, les acteurs politiques, les associations de défense des droits de l’homme, des associations des victimes du massacre du 28 septembre…invité à cette rencontre, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté Khalifa Gassama Diaby a, dans son discours, invité le peuple de Guinée dans toute son entièreté, à assumer l’histoire de la guinée

« Au regard de notre histoire, nous avons une mémoire publique segmentée, parce que nous avons une difficulté à faire émerger la nation dans notre pays. Et cette difficulté, elle s’explique par notre incapacité à assumer l’histoire. Et cette histoire, pourquoi nous ne l’assumons pas, parce que les différentes catégories de notre pays, chacun fait gagner sa perception de l’histoire alors qu’il suffirait de deux choses : la vérité des faits, la diversité des appréhensions des faits et la primauté des valeurs. Nous voyons aujourd’hui l’état de notre pays. Nous sommes dans un pays qui a des difficultés aujourd’hui à faire vivre les valeurs de la République, parce que nous considérons que lorsque vous êtes d’une communauté et que vous pouvez prétendre votre protection que de la part d’un membre de votre communauté, parce que l’Etat n’arrive pas suffisamment à faire garantir aux citoyens sa capacité à protéger chaque citoyen en dehors de ses appartenances originaires. Il faut dépassionner l’Histoire. Pour cela, il faudrait que nous nous acceptions déjà d’être sérieux…L’Histoire est complexe, elle est difficile. Si nous voulons aller de l’avant, c’est de définir les valeurs, il faut que nous ayons le courage d’assumer dans le passé » a déclaré le ministre de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté.

Il faut noter, que cette œuvre est le fruit de plusieurs personnalités socio politique du pays, des journalistes, des historiens et de témoignages des victimes des violences politiques en Guinée.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org

 


A propos de l'auteur :

224infos