En ligne (connectés) : 0 31

AG UFDG Cellou Dalein Diallo persiste « Alpha Condé ne peut gouverner que par le désordre »

ag-ufdg-dalein-persiste

Deux points essentiels étaient à l'ordre du jour à l’assemblée hebdomadaire de l'UFDG ce samedi, 06 octobre 2018.

Il s’agit de la problématique de l’installation des conseillers communaux élus et la destitution de Kéléfa Sall  à la tête de la Cour constitutionnelle.

Parlant de l’installation des conseillers communaux, le Chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo soutient que le pouvoir retarde ce processus dans le but d'imposer le RPG arc en ciel dans les circonscriptions

«  nous sommes en face d'un parti État, donc ils ne veulent pas installer les conseillers dans les communes où ces questions d’arbitrage, de choix n'est pas réglé. Si non on devait installer Conakry. Aujourd’hui ils ont des problèmes. Problèmes. A Nzérékoré il y’avait cinq candidats, il y’a déjà deux ou trois  qui ont démissionné parce qu'ils disent si ce n’est pas eux ils démissionnent. Ils veulent qu'ont attendent qu’ils règlent leur problème…ils ont  décidé de lancer des rumeurs selon lesquelles le vote sera à main levée. La loi est formelle ce scrutin est secret. Il n'est pas question de participer à une élection d'un maire ou de ses adjoints à main levée parce que la loi et la constitution de la république sont formelle c'est une vote secret », dit Cellou Dalein Diallo.

Le chef de file de l’opposition n'a pas manqué de se prononcer sur le décret de destitution de Kéléfa Sall à la Cour Constitutionnelle. Cellou Dalein Diallo a par la même occasion invité les membres de son parti,  de l’opposition, des forces sociales à un front commun afin de barrer la route à toutes velléités de troisième mandat du président Alpha Condé

« Si vous avez  écouté son discours c'est un discours républicain. Il parle d’unité, il pale de démocratie, il parle de protection de droits humains mais le lendemain qu'est ce qu’il a fait ? C'est signé le décret validant la destitution de Kéléfa Sall et l’élection illégale d’un autre membre de la Cour Constitutionnelle au poste de président. Alpha Condé ne peut gouverner que par le désordre. Désordre a la cour constitutionnelle, désordre à la banque centrale, désordre dans la gestion des finances publiques, désordre à l'assemblée partout…il faut que vous sachiez que vous devez vous mobiliser encore…nous sommes en train de nous concerter avec les forces sociales, avec les syndicats, pour constituer un front uni contre le troisième mandat pour Alpha Condé », déclare Cellou Dalein Diallo.

N'famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos