En ligne (connectés) : 0 47

Cour Constitutionnelle : Mohamed Lamine Bangoura installé, Kéléfa Sall boude la cérémonie.

passation-cour-constitutionnel

Le président élu de la Cour Constitutionnelle Mohamed Lamine Bangoura a pris fonction ce lundi 08 octobre 2018. La cérémonie de passation de pouvoir s’est déroulée à la Cour Constitutionnelle.

Cette cérémonie qui a connu la présence de plusieurs personnalités de l’institution, a été présidée par Elhadj Mohamed Lamine Fofana le conseiller du président de la république chargé des relations avec les institutions.

Dans son allocution, le conseiller du président Alpha Condé chargé des relations avec les institutions a indiqué le contexte dans lequel cette cérémonie s’inscrit

« la cérémonie qui nous réunit ce matin est la suite logique du scrutin intervenu à la Cour Constitutionnelle le 28 septembre 2018. Avec l’élection de Mr Mohamed Lamine Bangoura jusque-là vice-président de la dite Cour en qualité de président de la Cour et du  conseiller Amadou Diallo en qualité de vice-président de la Cour Constitutionnelle. Cette élection a été confirmé par Mr le président de la république par un décret N° 240 du 03 octobre 2018 », indique Elhadj Mohamed Lamine Fofana.

Pour sa part, le tout nouveau président élu de la Cour Constitutionnelle a remercié tout d’abord les collègues de la confiance porté en sa modeste personne en le mettant à la tête de cette institution avant de s’engager à œuvrer pour un rayonnement de la Cour Constitutionnelle

« en acceptant la haute fonction de président de la Cour Constitutionnelle, je tiens d’abord grâce au tout puissant Allah pour  m’avoir gratifié en inspirant le choix de ma modeste personne à mes collègues pour servir mon pays à la tête de cette prestigieuse institution…Conscient de la tâche qui m’est confiée, je n’ai aucunement la prétention de l’assumer seul. Si je l’ai accepté, c’est parce que je suis convaincu qu’il ne reposera pas exclusivement sur mes épaules, au-delà des mots, ma seule attitude sera de répondre aux attentes, celle de me comporter en loyal serviteur de la Cour constitutionnelle, conformément aux lois et règlements de la République. Je serais constamment à votre écoute, je serais le fidèle interprète de nos décisions communes et le simple exécutant de ce que nous aurons à définir ensemble. Nous allons amorcer une nouvelle ère dont les gros piliers sont, le respect de la norme, l’esprit de collégialité, le respect mutuel, la solidarité, la fraternité et la transparence. Nous allons par ailleurs consolider les bases de notre indépendance en veillant au respect de la construction dont notre juridiction en est la gardienne», a déclaré le président fraichement installé dans ses fonctions.

Il faut signaler que cette passation de service n’a pas enregistré la présence du président déchu de la Cour Constitutionnelle Kéléfa Sall.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos