En ligne (connectés) : 0 25

Alpha Condé sur la crise à la Cour Constitutionnelle « Moi je ne me suis pas mêlé »

alpha conde face à la presse nationale

Le président de la république le Pr Alpha Condé a accordé une interview à la presse nationale ce Mardi, 09 octobre 2018 au palais Sékhoutouréyah.

Plusieurs sujets ont été évoqués lors de cette rencontre du président de la république avec les journalistes notamment la crise qui a sévi à la Cour Constitutionnelle. Crise qui s’est soldée par la destitution de Kélèfa Sall à la tête de l’institution et l’élection de Mohamed Lamine Bangoura.

Accusé d’avoir influencé cette institution, le président Alpha Condé indique  que le gouvernement n’a aucun moyen d’influence sur la Cour Constitutionnelle

« Quand les gens savent qu’ils sont en perte de terrain et qu’ils ne peuvent pas atteindre l’objectif qu’ils veulent, ils inventent  n’importe quoi. Comme notre population est en majorité analphabète. Si vous étiez des bons journalistes, vous auriez commencé par voir la Constitution guinéenne. Que dit la constitution sur la Cour constitutionnelle? Le gouvernement n’a aucun moyen d’influence sur la Cour constitutionnelle. Moi j’ai tout fait pour aider la Cour constitutionnelle, lorsqu’il y a eu le tirage au sort et que les autres ont dit qu’il faut que le président soit soumis au tirage, c’est moi qui ai demandé une consultation au président Laurent Fabius en France. Je lui ai demandé, est-ce que selon notre Constitution le président peut être soumis au tirage au sort ? Il a dit non, et c’est moi qui ai envoyé ça à tous les conseillers pour dire vous n’avez pas raison de dire que le président doit être soumis au tirage. Vraiment les gens n’ont qu’à parler. Lorsque la CENI a voulu changer son président, on ne s’est pas mêlé… dans tous les pays francophones, le président de la Cour constitutionnelle est nommé par le président de la république, la Guinée est le seul pays où il est élu par ses pairs, si ses pairs veulent le changer, qu’est-ce que le gouvernement peut? Lisez la constitution, la Cour suprême n’a rien à avoir dedans, les membres de la Cour constitutionnelle, dans un premier temps, il y a 6 membres qui avaient demandé la révocation du président, 6 contre 3. A l’époque j’ai dit, la Cour vient d’être installée il y a un an, essayez de trouver une solution, je les ai tous reçus, ils ont dit voilà les critiques qu’on fait à notre président, il a dit qu’il va changer. Un des conseillers Mounir a dit, je le connais, il ne changera pas.  Moi je ne me suis pas mêlé », a indiqué le président de la république le Pr Alpha Condé.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos