En ligne (connectés) : 0 9

Alpha Ibrahima Keira à propos de la mort du jeune à Koloma « le jeune n'est pas victime des actes de services de maintien d'ordre »

alpha-ibrahima-keira

Le ministre d’Etat, ministre de la sécurité et de la protection civile Alpha Ibrahima Keira a été interrogé ce mercredi, 17 octobre 2018, sur les circonstances de cette tuerie par nos confrères de la radio Espace.

Le ministre guinéen de la sécurité et de la protection civile, a réfuté toutes ces accusations portées contre les services de sécurité. Pour lui, ces agents ont œuvré avec professionnalisme dans le maintien d’ordre

« Ce que je peux vous dire, le jeune n'est pas victime des  actes des services de maintiens d'ordres, étant donné que les forces de sécurité qui évoluaient sur le terrain à Conakry pour le maintien d'ordres depuis quelques semaines, évoluent de manière professionnelle et sans armes légales », a souligné le ministre Keira

avant d’accuser les malfrats d’être à la base de la mort du jeune Ibrahima Bah

«  certainement ce jeune est une victime des malfrats, des bandits qui sont dans le quartier qui ont des armes », dit-il.

Plus loin, le ministre Alpha Ibrahima Keira indique que toutes les armes dont disposes les forces de l’ordre

« Toutes les armes qui sont avec nos services de maintien d'ordre ne sont pas des armes de guerre », rappelle le ministre Keira.

Le jeune Ibrahima Bah élève, âgé de 22 ans a été tué par balle à Koloma dans la journée du mardi, 16 octobre 2018 lors de la journée ville morte de l’opposition guinéenne.

Il faut noter que le ministre de la sécurité a rassuré que toutes les dispositions nécessaires seront prise pour situer les responsabilités dans ce drame.

Yamoussa Cheick Camara 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos