En ligne (connectés) : 0 13

Les réformes de l'Union Africaine sur la zone de libre-échange une préoccupation du ROCIAD

rociad

ROCIAD, entendez réseau des ONG pour le civisme, l'intégration africaine et la démocratie était ce mardi, 16 octobre, 2018 devant la presse à Conakry. Il était question pour l'organisation d'informer l'opinion nationale sur les réformes de l'Union africaine sur la zone de libre-échange.

À travers cette conférence de presse, le Réseau des ONG pour le civisme, l'intégration africaine et la démocratie entend mener une vaste campagne de communication au tour de l'accord de la zone de libre-échange. Un accord qui selon son président constitue un véritable moteur pour le commerce interafricain

«  l'objectif, c'est informer l'existence de l'accord, le sens de l'accord, l'avantage attendu de l'accord, mais aussi susciter des débats au tour des vrais citoyens pour que nous nous anticipons. Parce-que c'est une réforme très majeure », indique Abass Diabaté.

En poursuivant son intervention, il a déploré la méconnaissance de cette convention par les citoyens en Guinée

« Nous constatons avec beaucoup de regrets que le sujet ne fait même pas débat en Guinée. Y'a des pays qui en font débat, qui se préparent déjà pour tirer le maximum de profit de ce nouveau testament. Mais en Guinée, on n’en parle même pas... Pourtant la Guinée en tant que État, a déjà signé cet accord depuis le mois de mars, 2018 », fustige-t-il.

Par ailleurs, Abass Diabaté a signé et persisté que cet accord est trop bénéfique pour le continent africain. Car selon lui, il contribuera au développement socioéconomique du continent. Un véritable problème auquel est confrontée l'Afrique.

« Si l'accord est signé, forcément la question d'infrastructure va être stable, la question de l'industrialisation va être stable, la question de dynastification de production va être stable. Donc nous sommes optimistes que l'accord a un avenir, si les africains à tous les niveaux acceptent de se donner la main pour aller vers la réussite de cet accord », assure le président du ROCIAD.

Dans la même lancée donc, le réseau des ONG pour le civisme, l'intégration africaine et la démocratie, compte dans les prochains jours, aller dans les Universités du pays, pour une campagne d'information sur ce sujet, nous a, enfin confié son président.

Yamoussa Cheick Camara 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos