En ligne (connectés) : 0 9

Plénière : L'opposition républicaine reporte sa marche pacifique prévue le jeudi.

marche-report-opposition-republicaine

Prévue ce jeudi, 18 octobre 2018, la marche pacifique projetée par l'opposition républicaine est en fin reportée pour le mardi, 23 octobre.

L'annonce a été faite ce mercredi, 17 octobre  par le chef de fil de l'opposition, Cellou Dalein Diallo. C'était à la sortie d'une plénière qui a regroupé les membres au QG de l'UFDG à Hamdallaye  CBG dans la commune de Ratoma.

Trois points étaient à l'ordre du jour. Il s’agit de faire le bilan des villes mortes,  de l’organisation de  la marche prévue pour le  jeudi et l'analyse des derniers développements liés à la mise en place des conseillers communaux.

Tout d'abord, l'opposition républicaine s’est félicité du succès des journées ville morte qu'elle a organisé le lundi  15 et mardi 16 octobre sur toute l'étendue du territoire

« Je rappelle que le principe de la ville morte, c'est de demander aux citoyens de rester chez eux pour marquer leurs désaccords avec ce qui se passe et pour adhérer ainsi au mot d'ordre lancé par l'opposition républicaine. Nous avons constaté que les activités ont fortement baissé  le mardi et surtout le lundi.  Il y avait très peu de circulation, la quasi-totalité des boutiques étaient fermées, le transport public n'a pas fonctionné. Et donc, nous nous sommes réjouis  », a  indiqué Cellou Dalein Diallo, qui malgré cette réjouissance, a déploré la mort du jeune Ibrahima Bah, tué par balle à Koloma lors de la deuxième journée ville morte le mardi 16 octobre.

L'opposition républicaine a décidé  d'organiser une marche funèbre le vendredi prochain pour enterrer le jeune Ibrahima Bah. A cause de cette marche funèbre, l'opposition a décidé de reporter sa marche pacifique prévue le Jeudi 18 octobre et annonce une nouvelle date

« On a décidé de reporter la marche pacifique au mardi, 23 octobre sur le trajet toujours le même. Tannerie, Kenièn, Belle vue, Terrasse du stade du 28 septembre », signe le chef de fil de l'opposition. Sur ce, le président de l'UFDG a appelé tous les militants à une forte mobilisation.

Le dernier point justement qui a attiré l'attention des adversaires d'Alpha Condé au cours de cette plénière, c’est le résultat chaotique obtenu par l’opposition dans  la mise en place des exécutifs communaux.

À ce niveau également, l'opposition a fustigé l'absence de visibilité et d'un programme précis de la part du ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation, relatif à  la mise en place de ces exécutifs communaux.

Yamoussa Cheick Camara pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos