En ligne (connectés) : 0 20

Manifestation de l’opposition : une journée inquiétante s’annonce sur la route le prince.

manif-conakry-23oct18

Nous sommes  mardi, 23 octobre 2018, une journée choisie par l'opposition républicaine pour marcher pacifiquement sur l'autoroute Fidel Castro.

Une marche qui ne semble pas être autorisée par les responsables de la commune de Matoto, où tout doit être commencé et de Dixinn, le point d’arriver.

Les raisons de l’interdiction de la manifestation sont liées, selon les responsables communaux, à la grève des enseignants qui touche négativement le système éducatif guinéen depuis le 03 octobre dernier.

Alors que les opposants du pouvoir en place sont déterminés à descendre dans la rue pour protester contre

« l'installation fantaisiste des exécutifs communaux dans certaines circonscriptions ».

Peut-on donc s'attendre à une colère noire des adversaires politiques d'Alpha Condé dans la journée de ce mardi ?

Sur la route le prince, cette journée s'annonce risquée.

Il est 9h et 30mn à Hamdallaye. Généralement, comme tous les autres jours de travail, on a l'habitude d'assister à des embouteillages au grand carrefour de concasseur en passant par le grand rond-point. Mais ce mardi matin, le constat est tout autre.

manif2-conakry-23oct18

Pour le moment, pas de barricades érigés par les jeunes manifestants comme ce fut ces derniers jours sur cet axe, mais on pouvait compter du doigt les véhicules qui circulaient sur cette route.

Des dispositifs sécuritaires sont déployés dans toutes les zones à risque. Après chaque distance parcourue, on pouvait apercevoir une unité de la police.

Le constat en est le même au carrefour le prince en passant par Bambéto, Koloma et Cosa.

Pas d'embouteillage, la circulation est certes fluide, mais plusieurs boutiques, magasins et autres services restes fermés.

En tout cas, chacun se met à l'abri de ce qui peut éclater en longueur de journée.

Yamoussa Cheick Camara pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos