En ligne (connectés) : 0 25

Déguerpissement : Dr Ibrahima Kourouma en guerre contre les constructions anarchiques.

dr-ibrahima-kourouma

Le ministre de la ville et  l’aménagement du territoire a procédé ce lundi, 22 octobre 2018 à la démolition des constructions anarchiques autour du site de la construction de la Mosquée Roi Mohamed VI à Entag dans la commune de Matoto.

Accompagné de quelques membres de son département, le ministre Dr Ibrahima Kourouma a indiqué que son département a entamé la seconde phase de son programme de déguerpissement après la première qui avait consisté à l’identification des bâtiments à démolir

« le Ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire a commencé la seconde phase de son vaste programme de déguerpissement. La première phase de cette opération a permis le dégagement de certains encombrants qui existaient au niveau de certains sites. Nous commençons aujourd’hui la seconde phase et nous la commençons par le site qui a été visité le week-end dernier par le Président de la République, son Excellence le Pr Alpha Condé. Je voudrais signaler que dans un premier temps, nous avons marqué toutes ces constructions non autorisées que vous voyez maintenant, mais les gens ont toujours continué à resté sur le site. A l’occasion donc du démarrage de cette seconde phase, l’instruction a été donnée de commencer les travaux par ici. C’est un début et tous ceux qui occupent aujourd’hui les domaines de l’Etat seront dégagés sans état d’âme », a déclaré Dr Ibrahima Kourouma.

Poursuivant, le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire  Dr Ibrahima Kourouma a tenu a informé que son département sera dans la préfecture Coyah  le mercredi pour, selon lui, récupérer tous les domaines appartenant à l’Etat

« Je tiens à préciser qu’à partir du mercredi prochain, nous allons descendre sur Coyah, par ce que  nous y avons une situation très délicate. Il y a certaines zones qui sont occupées de façon illégale avec la complicité de certains administrateurs impliqués dans la donation. Nous avons travaillé de manière à ce que ces sites soient dégagés. On ne peut pas occuper 50 hectares voir 80 hectares sous prétexte qu’on a un Arrêté donné par un Ministère. Tous ceux qui sont impliqués au niveau du Ministère dans ces donations illégales seront sévèrement sanctionnés», a conclu le ministre Dr Ibrahima Kourouma.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos