En ligne (connectés) : 0 76

Loi de finances 2019 : « Pour moi, ce budget est un budget qui n’a pas de caractère » dit Dr Ousmane Kaba.

loi-finance-dr-ousmane-Kaba

Les parlementaires guinéens étaient réunis à l’hémicycle ce lundi, 5 novembre 2018. L’ordre du jour était essentiellement axé à la présentation de la loi de finances 2019.

Les ministres du plan, des Finances et du budget ont chacun soutenu ce budget à tour de rôle devant les députés.

A la sortie de cette première journée d’entretien, le président du parti PADES Dr Ousmane  Kaba, député à l’Assemblée Nationale  a indiqué selon lui que ce budget n’a aucune personnalité ni de caractère

« Personnellement, je pense que la nouvelle loi de finances manque de personnalité, manque de caractère parce que je ne vois rien, absolument aucune politique très claire la dedans. D’abord, en termes de taux de croissance de l’économie c’est une croissance qui est en train de tomber à 5% au lieu de 10%. Les deux années 2015-2016 et 2018-2019 on n’est à une croissance de 5%. J’ai toujours dis que la croissance de 10% était simplement dû à l’entrée en production des nouvelles unités bauxitiques parce que le Guinée s’est spécialisée dans la bauxite. Ce qui ne semble même pas être une bonne chose parce qu’il y a la destruction de l’environnement  mais on n’a pas une forte hausse des recettes budgétaires. Donc nous avons demandé un peu de clarification dans la taxation des minières bauxitiques », dénonce Dr Ousmane Kaba.

Poursuivant, le président du PADES évoque également le non prise en compte de la lutte contre le chômage des jeunes.

Plus loin, il estime que  le secteur éducatif ne constitue pas une priorité du  gouvernement guinéen vu le budget alloué a ce département

« l’autre élément que sur lequel j’ai insisté c’est le chômage des jeunes, on n’en parle pas ici dans ce parlement. C’est la grande majorité des jeunes qui n’ont pas de travail. Qu’est-ce que le gouvernement fait pour aider les petites et moyennes entreprises ? Quelles sont les initiatives dans le domaine de l’agriculture  pour insérer les jeunes agriculteurs dans le tissu économique ? Je ne vois absolument rien dans ce budget. L’autre aspect qui concerne les jeunes c’est l’éducation. On n’est toujours autour de 13% du budget qui est alloué au secteur de l’éducation dans son ensemble. Dans les autres pays africains qui nous entourent, ceux qui ont l’éducation comme priorité c’est autour de 30% parfois même plus de 30% du budget. La guinée c’est le pays qui ne donne aucune priorité à l’éducation donc à l’avenir de la  Guinée. Pour moi, ce budget est un budget qui n’a pas de caractère », a déclaré l’ancien ministre de l’économie et des finances.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos