En ligne (connectés) : 0 20

Journée ville morte: ce matin, la route le prince vit et circulation très fluide sur l'axe

journee-villemorte-du 14 nov 2018

Comme annoncé au préalable, l'opposition républicaine appelle à une journée ville morte ce mercredi, 14 novembre 2018, sur toute l'étendue du territoire national. Cette journée ville morte s'inscrit dans le cadre de la série de manifestation projetée par les adversaires au régime actuel depuis environ un mois. Cela, pour protester contre disent-ils "la violation de l'accord du 8 août dernier".

Mais comment la route le prince se comporte ce matin ?

Un des reporters de notre redaction 224infos.org a fait un tour sur le tronçon Hamdallaye-Bambéto pour le constat.

Nous sommes bien mercredi, 14 novembre 2018. Une journée déclarée ville morte par l'opposition républicaine. Une manière pour les adversaires politiques d'Alpha Condé d'exprimer leur ras-le-bol face à la

«violation de l'accord du 8 août dernier et l'installation fantaisiste des conseils communaux ».

Mais ce matin sur la route le Prince, fief de l'opposition, la journée se montre vivante. En tout cas, c'est ce qui révèle notre constat sur cet axe dit de la démocratie.

Au quartier Hamdallaye après une nuit sous tension entre les jeunes manifestants et les forces de l'ordre qui ont fait l'usage de gaz lacrymogènes durant plusieurs heures, les choses ont repris à la normale ce matin.

La circulation est fluide, il n'y a ni barricades, ni de pneus brûlés sur la chaussée, les stations-services ouvertes, quelques boutiques, magasins et restaurants fonctionnent normalement et les  habitants vaquent tranquillement à leurs occupations.

Au Marché Koloma en passant par Bambéto, le constat reste le même.

Il est 10h(TU), tout est tranquille pour le moment. Aucun jeune n’est  dans la rue pour provoquer des agissements, les activités vont bon train.

Il faut signaler de même que sur tout le long des lieux constatés sur cet axe, on pouvait aussi apercevoir les services de sécurité postés sur toutes les zones à risques. C'est le cas au carrefour Gnariwada par exemple où une grande unité de la gendarmerie est présente sur les lieux.

Yamoussa Cheick Camara pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos