En ligne (connectés) : 0 23

Marche pacifique : les opposants dispersés par les forces de l’ordre.

manif-opposition2-15nov18

L'opposition républicaine a invité ce jeudi, 15 novembre 2018 ses militants à descendre dans la rue sur toute l'étendue du territoire.

Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la dénonciation des violations de l’accord du 8 aout dernier signé entre la mouvance présidentielle et l’opposition conduite par Cellou Dalein Diallo sous la clairvoyance du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Les opposants ont tenu à descendre dans la rue malgré l'interdiction des manifestations par les autorités du pays.

À l'absence de leur leader Cellou Dalein Diallo, les adversaires politiques au régime actuel sont descendus dans les rues ce jeudi pour protester contre l'installation fantaisiste des conseils communaux, les tueries perpétrées lors des manifestations politiques…

« A bas Alpha Condé », « A bas les assassinats » ou bien « vive la justice »sont entre autres les slogans des manifestants.

A la commande Ousmane Gaoual Diallo, les opposants et leurs militants ont pris le départ au rond-point de Cosa, point de ralliement, pour marcher jusqu'au stade du 28 septembre

« Du rond-point de Cosa à Hamdallaye, nous avons marchés pacifiquement avec une liesse de militants et sympathisants de l'opposition républicaine comme vous même vous avez constatés. Notre pays est devenu une dictature. Ce sont des criminels, des sanguinaires qui ont le destin de cette nation. Les guinéens poursuivront les protestations jusqu’à ce que nos libertés soient effectives et que le droit de manifester soit organisé, accepté et appliqué. Telle est la volonté du peuple et celle-ci demeure au-dessus de toutes les autres considérations », a dit Ousmane Gaoual Diallo puis d’ajouter « Nous n’allons pas reculer, nous irons jusqu’au bout pour faire triompher la démocratie, le pays est mal géré », a dit Ousmane Gaoual Diallo.

manif-opposition-15nov18

En scandant les propos hostiles à la gouvernance d'Alpha Condé, les marcheurs ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes à Hamdallaye Pharmacie par les forces de l'ordre déjà déployés sur le terrain depuis 6h du matin au carrefour Concasseur.

À noter que c'est la énième marche de l'opposition empêchée par le pouvoir depuis le 15 octobre 2018. Un acte généralement décrié par les adversaires au régime en place.

Yamoussa Cheick Camara pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos