En ligne (connectés) : 0 17

Plénière : l’opposition annonce une marche pour la sensibilisation le jeudi prochain. Est-ce une nouvelle stratégie ?

pleniere-opposition-19nov18

Les adversaires au régime Alpha Condé étaient en assemblée plénière ce lundi, 19 novembre 2018 au quartier général de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée  (UFDG).

Au terme de cette rencontre qui a duré  près de 3h, les membres de l’opposition républicaine ont par la voix de Mohamed Lamine Kaba du parti FIDEL, remercié les femmes ainsi que le peuple de Guinée dans sa globalité suite à la forte mobilisation lors du rassemblement de l’opposition dans les jours précédents

« nous félicitons vivement les femmes, les hommes et toute la population guinéenne qui s’est impliqué fortement pour la réussite non seulement de la marche des femmes du mardi, 13 novembre mais aussi du jeudi, 15 novembre de la marche de l’opposition républicaine qui a eu lieu du carrefour Cosa jusqu’au niveau du carrefour Hamdallaye pharmacie. Nous les remercions pour l’engagement politique qu’ils ont eu et le sacrifice de choix  qu’ils ont appliqué. Nous regrettons amèrement les violences inuit qu’ils ont exercées fortement sur la population guinéenne et surtout les habitants de l’axe. Nous déplorons les morts d’homme que nous avons enregistré et aussi des blessés graves. C’est aberrant, c’est contraire au bon sens, c’est contraire aux valeurs républicaines que nous avons toujours défendu » a déclaré Mohamed Lamine Kaba.

Poursuivant, le président du parti FIDEL n’a pas manqué de revenir sur les cas de morts enregistrés en Guinée depuis l’avènement du professeur Alpha Condé à la tête de la Guinée. Selon lui, le régime Alpha Condé a enregistré plus de meurtre lors des manifestations politiques que celui des militaires

« Depuis l’arrivée du président Alpha au pouvoir, nous n’avons assisté qu’à des répressions sanglantes…Il y a eu  (19)  morts lorsqu’il était dans l’opposition. Et tenez-vous bien, l’opposition en cette époque, nous étions au début de la démocratie, nous étions avec un régime militaire. Donc, de 1991, date de la libération des activités politiques jusqu’en 2008 l’opposition a encaissé 19 morts. Alors, quand vous prenez le ratio vous avez à peu près une personne par an. Mais lorsqu’on constat aujourd’hui que depuis son arrivé au pouvoir de 2010 jusqu’à présent nous avons plus de 100 morts. Et que vous prenez le ratio en ce sens vous trouverez qu’on n’a plus de 20 personnes tuées par an. C’est aberrant lorsqu’on sait qu’on n’est avec celui qu’on appelle l’opposant historique, celui qu’on appelle professeur de droit qui arrive à abimer la population. Franchement c’est regrettable », dénonce le président de FIDEL.

Par ailleurs, l’opposition république regrette les violences survenues ces derniers jours à Conakry. Violence contre le militaire capitaine vivien Gerard qui a été bastonné à Bambeto lors de la cérémonie d’inhumation du jeune tué à Wanindara. De ce fait, l’opposition annonce une marche de sensibilisation et de soutien à l’ endroit des militants de l’opposition résidants à Wanindara. Cette marche va partir du rond-point de Bambeto à Wanindara

« Nous regrettons aussi les bastonnades de ce soldat et aussi la mort du policier. Nous demandons la population au calme et de continuer à mener le combat avec nous, de croire. Sur ce, nous voulons organiser une marche et la marche commence par une ville morte le mercredi. La marche va partir du carrefour Bambeto jusqu’à Wanindara  pour aller transmettre le message de sensibilisation mais aussi d’encouragement aux militants qui se trouvent dans cette localité, en leurs demandant de mener la lutte, de continuer à le faire tout en respectant certaines valeurs républicaines que nous avons en partage » dira Mohamed Lamine Kaba.

Contrairement aux autres manifestations, cette manifestation de l’opposition républicaine s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation et de l’encouragement des militants de Wanindara. Reste à savoir si elle sera autorisée par l’administration guinéenne. Quand on sait que depuis quelques temps les manifestations sont interdites en république de Guinée.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos