En ligne (connectés) : 0 20

Installation des Postes Armés (PA) : Pour Makanera Kaké « à une situation extraordinaire il faut une mesure extraordinaire »

makanera-kake-sur-pa

L’installation des Postes Armés (PA) dans la commune de Ratoma, précisément le long de la route le prince au niveau des points réputés chauds  continue de susciter des réactions chez les acteurs de la vie sociopolitique guinéenne.

L’annonce de a été faite ce lundi, 19 novembre 2018 à Conakry par le porte-parole de la communication du ministère de la sécurité Mamadou Camara.

Joint par notre rédaction 224infos.org sur cette décision, le président du Front National de Développement (FND) a salué l’initiative tout en mettant en garde contre toute bavure

« Moi, je pense que chaque volonté du gouvernement de renforcer la sécurité des citoyens et leurs biens est salutaire. Nous demandons seulement qu’il y ait beaucoup plus de professionnalisme. Qu’il n’y ait pas d’abus. Mais nous ne pouvons pas réclamer une chose et son contraire. On ne peut pas critiquer le gouvernement tous les jours pour dire qu’il y a l’insécurité grandissante et même galopante et quand le gouvernement prend une décision et qu’on s’oppose. Moi, j’ai toujours dit et répété que lorsque le gouvernement dit que c’est les responsables ou militants de l’opposition qui sont responsable de la criminalité je dis non. Le gouvernement a l’obligation de protéger tout le monde. Ça, c’est le principe c’est même le pouvoir régalien de l’Etat. Maintenant si l’installation des PA n’a pour objectif que de protéger les citoyens, chaque guinéen patriote  doit soutenir cette initiative », a déclaré l’ex ministre de la communication.

Certains membres et militants de l’opposition voient en cette décision du gouvernement guinéen une stigmatisation d’une partie du territoire guinéen. Le président du FND Makanera Kaké, indique son étonnement à la réaction de ceux-ci.

Car pour lui, la guinée traverse une période exceptionnelle à cela une réponse exceptionnelle doit être donnée à cette période

« On ne voit pas les choses de la même manière. Mais je suis étonné, que les gens qui crient  tous les jours que l’Etat ne protège pas et qu’on prend une décision de protection on trouve ça que c’est maladroit… à une situation extraordinaire il faut une mesure extraordinaire. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation extraordinaire où les militants, les citoyens, ou même les forces de l’ordre de défenses et de sécurité sont menacés. Ceux qui doivent protéger sont menacés donc il faut une mesure extraordinaire. Moi je ne trouve aucun inconvénient. Je demanderai seulement plus de professionnalisme ; je demanderai seulement que tous les citoyens soient protégé qu’il n’y ait pas deux poids deux mesures », conclu Makanera Kaké.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos