En ligne (connectés) : 0 76

HAC : Martine Condé invite les acteurs politiques à la préservation de la paix.

hac-martine-conde-message-paix

La présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC) a conféré ce jeudi, 22 novembre 2018 avec les acteurs de la société civile guinéenne, les membres des partis politiques, patrons de medias et syndicats de la presse privée sur la situation de la  vie socio politique du pays.

L’objectif de cette rencontre vise à inviter les uns et les autres à la préservation de la paix. Selon la présidente de la Haute Autorité de la Communication Martine Condé, les discours des uns et des autres deviennent de plus en plus des discours de violence dans les medias

« Nous avons tenu à organiser cette rencontre compte tenu de la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays depuis plusieurs semaines et qui interpelle les acteurs que vous êtes. En effet, avec les différentes crises que nous traversons, les discours des uns et des autres deviennent de plus en plus haineux, violents et attentatoires aux libertés et à l’unité nationale. Que ce soit au niveau des partis politiques, des syndicats ou de la société civile ; les discours se durcissent. Malheureusement ces discours sont généralement relayés par des medias qui, en ne faisant preuve de responsabilité dans le traitement de l’information, contribuent à entretenir un climat délétère dans le pays », a-t-elle fait remarqué avant de plaider les acteurs à œuvrer pour la quiétude sociale dans cette période très critique de l’histoire de la Guinée.

Un message qui semble déjà entendu par le représentant du Parti de l’Espoir et du Développement National (PEDN) François Bourouno

« Dans ce sens le PEDN est résolument engagé depuis toujours sur ce chantier. Si vous constaté les différentes plaintes portées contre les auteurs des propos incendiaires sur les réseaux sociaux par le balai citoyen, le PEDN n’a jamais été ciblé parce que nous faisons l’effort de discipliner, de former nos communicants et nous continuerons à faire ce travail c’est pourquoi nous sommes là. Partout où on parle de la paix pour ce pays, la cohésion sociale, la moralisation des différents exercices qui sont effectués par les différentes corporations nous apportons notre contribution pour que ce pays puisse être un véritable havre de paix », indique le chargé de communication de Lansana Kouyaté.

Salimou Cissé du RPG arc en ciel présent également à cette rencontre n’a pas manqué de signifier sa satisfaction, puis a mis l’occasion à profit pour rappeler le rôle régalien des formations politiques dans le pays

« Il faut que la HAC multiplie ces rencontre pour étayer les esprits : l’esprit des journalistes, l’esprit des auditeurs et l’esprit des intervenants au niveau des différentes radios privées et télévisions privées. Alors moi je pense que le fait de réveiller l’esprit et de montrer que les différentes lois sont à respecter surtout la loi L002 et L003. Ces différentes lois doivent être vraiment bien comprises de la part des journalistes pour que ce pays ne s’engouffre pas dans l’incompréhension et la guerre. Le rôle essentiel des partis politiques c’est de prôner l’entente au niveau des militants, au niveau de la population. Un parti politique n’a pas intérêt à être un parti pyromane. Un parti politique doit semer la graine de l’union et montrer que les guinéens doivent s’unir pour des objectifs communs », a déclaré ce responsable du parti au pouvoir.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org

 


A propos de l'auteur :

224infos