En ligne (connectés) : 0 26

Martine Condé « Personne ne doit s’en prendre à un journaliste dans la rue ».

hac-martine-conde-journaliste

A travers une réunion de concertation avec les acteurs de la société civile, les membres des partis politiques et syndicats de la presse ce jeudi, 22 novembre 2018 dans l’enceinte de la Haute Autorité de la Communication, la présidente de l’institution Martine Condé a piqué une colère noire contre les agissements de certains acteurs politiques à l’endroit des journalistes.

Martine Condé a indiqué que les journalistes sont dans leurs rôles de critique de ce fait, en aucun cas un journaliste ne doit faire l’objet d’attaques dans la rue

« Nous avons constaté ces derniers temps que certains journalistes font l’objet des menaces, d’agressions verbales et même de chantage. Cela ne se doit pas. Les medias ont un rôle essentiel dans notre démocratie en construction. La loi organique L002 portant Liberté de la presse leur impose d’assurer  l’expression des différents courants de pensée et d’opinion. Il faut que les uns et les autres acceptent le fait que les journalistes critiquent, dénoncent et tendent leur micro à ceux qui ont d’autres points de vue. Ils doivent le faire de manière professionnelle et responsable et dans le respect des lois et règlement en vigueur…je vous invite donc à nous soumettre vos préoccupations concernant les medias afin que nous décidions des mesures prévues dans la loi. Ce message, vous devez le transmettre à vos militants et sympathisants. Personne ne doit s’en prendre à un journaliste dans la rue. Il y a des voies de recours légales qui sont à la portée de tout citoyen, de tout entité sociale ou politique », a dénoncé la présidente de la Haute Autorité de la Communication, Martine Condé.

N’Famoussa Siby 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos