En ligne (connectés) : 0 14

Syndicat : l'USTG version Abdoulaye Camara s'insurge contre le nouveau bureau de l'USTG version Louis M'bemba Soumah.

syndicat-ustg-version-abdoulay

Les membres de l'USTG version Abdoulaye Camara haussent le ton contre le nouveau bureau exécutif national de l'USTG version Louis M'bemba Soumah. Dans une déclaration rendue publique ce vendredi, 23 novembre 2018 ces syndicalistes ont dénoncé de graves violations de droits de toutes les structures syndicales décentralisées de ce mouvement syndical.

La mise en place d'un nouveau bureau exécutif national de l'Union Syndicale des Travailleurs de Guinée du 19 au 21 novembre 2018, par Louis M'bemba Soumah et ses camarades après celui convoqué à Mamou le mois d'octobre dernier par Abdoulaye Camara ne passe pas chez ces derniers. Selon eux, Louis M’bemba Soumah et son groupe ont violé les textes de lois régissant le fonctionnement de cette institution

« Le congrès qu'il (Louis M'bemba Soumah) convoqué les 19, 20 et 21 novembre 2018, n'est pas seulement un simulacre, mais un coup de pioche sur nos droits, sur nos textes juridiques. La physionomie de la salle à cette occasion et les transactions avant le congrès ont montré à suffisance qu'il s'agissait tout simplement d'un théâtre orchestré par Louis M'bemba Soumah sous le montage de l'artiste Sow Abdoulaye de la FESABAG », a martelé le 3eme secrétaire général de l'USTG version Abdoulaye Camara.

Dans la même lancé, Elhadj Alpha Mamadou Diallo décrédibilise la légitimité de ce congrès qui a porté Abdoulaye Sow à la tête de cette centrale syndicale

«  voici la composition de leurs invités : Tous les élus syndicaux de la FESABAG, 115 au-lieu de 5 qui devraient être là, tous les enseignants de Conakry affiliés ou pas, quelques mototaxis, quelques cireurs de chaussures pris sur l'axe Bambéto, des loubards incontrôlés, voilà ce qui étaient invités à ce congrès », dit-il.

Pour ce syndicat, cet acte de Louis M'bemba prouve sa faiblesse à conduire dignement cette institution syndicale

« Personne n'ignorait ce pendant que les disfonctionnements profonds qui minaient  l'USTG depuis un semestre étaient la conséquence d'un mauvais leadership et un manque total de manager, car la tête qui voulait coûte que coûte se maintenir est devenue partisane », a dénoncé M. Diallo.

L'équipe d'Abdoulaye Camara invite donc les autorités compétentes à s'intéresser à ce bicéphalisme qui mine l'Union Syndicale des Travailleurs de Guinée

« Nous demandons donc à qui de droit de faire attention à ce hold-up et de prendre une action responsable pour rétablir la vérité dans cette institution, pour éviter le gâchis à l'USTG et sauver alors qu'il est encore temps, l'honneur et le droit dans notre pays », a conclu  Elhadj Alpha Mamadou Diallo.

Espérons que cet appel tombera dans de bonnes oreilles. Car le mouvement syndical guinéen dans sa généralité est plongé dans un véritable noir ces derniers temps en Guinée.

Yamoussa Cheick Camara pour 224infos.org

 


A propos de l'auteur :

224infos

Advert your product, company here 728x90