En ligne (connectés) : 0 24

AG UFDG : Cellou Dalein Diallo « Nous sommes dans un Etat de non droit, dans une république bananière ».

ag-ufdg-cellou-24nov18

Le principal parti d’opposition en Guinée, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a tenu son assemblée ordinaire ce samedi, 24 novembre 2018.

Cette rencontre qui a mobilisé militants et responsables du parti a été présidé par le président du parti et chef de file d l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo. Le président de l’UFDG a jugé nécessaire au cours de cette assemblée de revenir sur le conflit qui oppose l’opposition au pouvoir en place

« Aujourd’hui, on n’a tendance a oublié d’où est venu le conflit avec le pouvoir. Parce qu’Alpha Condé, d’abord, il veut ethniciser ce combat, ce conflit et même de le djihâdiser. Vous voyez beaucoup de chose dans les réseaux sociaux comme si l’UFDG faisait le djihâd ou comme si l’UFDG est un parti d’une communauté, non. On n’a un conflit politique avec le pouvoir. Dans les urnes ils ont volé nos suffrages. Nous avons exigé que ces suffrages soient restitués, ils ont refusé…on n’a rédigé un accord au terme duquel ils se sont engagé à restituer une partie du butin qu’ils c’étaient fait à l’occasion de la centralisation des suffrages. Ce document a été signé par le président du comité de suivi, par Damaro Camara et par moi-même. Une réunion a lieu autour du président et le président décide de ne pas l’appliquer. Ça c’est une source de conflit  », a déclaré Cellou Dalein Diallo.

Le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, a par la même occasion, invité les militants de son parti  à la mobilisation pour la nouvelle manifestation à venir. Pour Cellou Dalein Diallo la Guinée est devenue de nos jours une république bananière, un Etat ou le droit est bafoué

« En s’engageant dans ce combat nous devons déjà accepter que tout peut nous arriver, y compris la mort. La tentative d’assassinat contre ma personne comme vous le savez n’a pas fait fléchir mon courage ni ma détermination. L’emprisonnement arbitraire de nos militants, les assassinats ciblés, le vandalisme opéré par les forces de défense et de sécurité contre les maisons de nos militants, des familles, rien ne nous fera fléchir on va continuer le combat… Nous sommes dans un Etat de non droit, dans une république bananière. Il faut qu’on reste mobilisé et qu’on continue le combat. Vous avez la semaine qui commence, je tiens à vous féliciter le combat a été rude mais vous vous êtes battu aussi bien pour la ville morte que pour la marche pacifique malgré la militarisation de la commune de Ratoma, malgré le déploiement des militaires armés jusqu’aux dents, à la gâchette facile. Il faut que nous soyons plus mobilisés pour la semaine prochaine. On n’a dit la marche c’est de la terrasse jusqu’au palais du peuple. Nous ne fléchirons pas, nous continuerons notre combat jusqu’à la victoire », a indiqué le président de l’UFDG et chef de file de l’opposition républicaine, Cellou Dalein Diallo.

Il faut signaler, que le militant et communicant de l’UFDG Ibrahima Sory Camara,  sorti de prison après avoir purgé sa peine hier vendredi était présent à cette assemblée, qui a enregistré également  la présentation de nouveaux adhérents à l’UFDG.

N’Famoussa Siby pour 224infos.org


A propos de l'auteur :

224infos